Fusion entre l’EPAD et l’EPASA : le PCF très critique

Fusion Epad Epasa

Nous vous en parlions il y a quelques semaines du projet de fusion des deux établissements publics l’EPAD (Etablissement Public pour l’Aménagement de La Défense) et l’EPASA (Etablissement Publique pour Seine-Arche) voulu par le gouvernement qui prévoit une meilleur gestion de La Défense et pourrait prévoir d’après le journal l’Humanité de créer 700 000m² de bureaux supplémentaires en plus des 500 000m² déjà prévus. Patrick Jarry président de l’EPASA et maire PCF de Nanterre, dénonce une « fuite en avant » en contradiction totale avec le schéma directeur de l’Île-de-France, axé sur un rééquilibrage des activités au nord et à l’est : « On n’assurera pas l’avenir de la Défense en continuant d’ajouter des tours aux tours. » peut-on lire sur un article très critique du journal de gauche l’Humanité. « Le projet Seine Arche, avec ses dix-sept terrasses, son urbanisme maîtrisé, ses logements diversifiés (40 % de logements sociaux), ses équipements publics, ses espaces verts… est un vrai projet urbain : Notre combat de ces vingt dernières années a consisté à faire l’inverse de la Défense », explique Patrick Jarry en défendant son projet.
La nouvelle configuration des établissements publics doit être abordée au cours d’une séance du conseil municipal de Nanterre vendredi 10 octobre, selon le quotidien. Lire l’article daté du 1 octobre 2008 ici