Flash-mob Banana République sur le Parvis

Flash-mob Banana République sur le Parvis

« Allo l’Elysée, j’aimerais vous proposer ma candidature pour l’EPAD … des diplômes ? non aucun, mais je suis très motivé… » pouvait-on entendre le jeudi 22 octobre 2009 sur le Parvis de La Défense. La communication avec l’Elysée sera t-elle vraiment passée ? visiblement non, mais une chose est sûre, une petite trentaine de personnes ont proposé leur candidature à la tête de l’EPAD. Cette flash-mob « Banana République » qui a débuté à 13h13, invitait les opposants à se rendre sur le Parvis de La Défense, au pied de la grande Arche, munis d’une banane sur laquelle était collé un petit drapeau Français. Ils devaient alors mimer une conversation téléphonique vers l’Elysée avec leur banane à l’oreille et déposer leur candidature pour être président à la tête de l’Etablissement Publique d’Aménagement, en soulignant leur inexpérience pour ce poste. Cette flash-mob a été lancée à l’appel d’Olivier Auber qui juge la candidature de Jean Sarkozy « Illégitime » et compare la France à une « république bananière » en expliquant qu’elle représente « la ligne directe avec le pouvoir ». Parmi les manifestants Alexandre, 50ans, ouvrier trouve « complètement aberrant, de n’avoir aucun diplôme autre que le bac » et souhaiterait voir « quelqu’un plus mur ». « C’est une dérive du pouvoir, cela devient tellement voyant que c’est intolérable » estime quant à elle Sophie, romancière, la cinquantaine, qui s’est déplacée de Paris pour l’occasion. D’autres flash-mob sont organisées dans plusieurs grandes villes de France, souligne Olivier Auber.