Un hackathon pour la biodiversité. En grand danger la biodiversité va devenir l’un des enjeux primordiaux dans les années à venir. Alors que les experts indiquent que la moitié des espèces vivantes pourraient disparaître d’ici un siècle, compte tenu du rythme actuel de leur disparition, la direction des Soft Skills et Activités Transversales du Pôle universitaire Léonard de Vinci a choisi de se mobiliser. Ou plutôt les 1 200 étudiants en première année de concevoir en quatre jours un projet de communication numérique autour d’une espèce menacée, inscrite sur la liste rouge mondiale de l’UICN, l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature.

Répartis en 216 équipes inter-écoles, les futurs ingénieurs, managers et designers… ont mis leurs compétences et leurs sensibilités en commun pour défendre 216 espèces animales et végétales menacées.

Ce hackathon intitulé « Le numérique au service de la Biodiversité » parrainé par l’Agence Française pour la Biodiversité (AFB) combinait objectifs pédagogiques Soft Skills et Développement Durable. Côté Soft Skills, les étudiants ont appris à coopérer efficacement en équipe interdisciplinaire, et à appliquer les bonnes pratiques de créativité et d’innovation. En termes de Développement Durable, les étudiants ont compris pourquoi la biodiversité (contraction de « Biologique « et de « Diversité ».) est un enjeu crucial, dans le cadre de la COP15 – Convention pour la Diversité Biologique, qui permettra d’adopter le nouveau cadre mondial pour la biodiversité 2021- 2030. Ils se sont positionnés comme des acteurs du changement, en ayant l’opportunité́ de concevoir un projet alternatif concret.

Cette semaine pédagogique a débuté par la sensibilisation des étudiants aux enjeux systématiques de la Biodiversité, par les ateliers de la « Fresque de la Biodiversité ». Le Pôle Léonard de Vinci est la première organisation à utiliser la Fresque de la Biodiversité, inspirée du modèle de la « Fresque du Climat ».

Puis chacune des 216 équipes a tiré au sort une espèce animale ou végétale, qui est aujourd’hui menacée en France.Les équipes ont pu concevoir, en quatre jours, une campagne de communication innovante et efficace, autour de la Biodiversité et plus particulièrement de leur espèce menacée. Ils devaient informer, sensibiliser, et engager les Parties Prenantes concernées et le grand public, en intégrant l’utilisation d’outils numériques et les principes de la gamification, pour déployer leur campagne : réseaux sociaux, jeux vidéo, applis web, réalité augmentée, …

« Cette Semaine Projet s’inscrit dans la volonté forte du Pôle Léonard de Vinci, depuis 4 ans, de sensibiliser les étudiants de ses 3 écoles à l’importance de s’engager dans les grands enjeux de développement durable (comme nous l’avons déjà fait pour le climat, la préservation des ressources naturelles, la ville durable, etc..). A l’issue de cette semaine, nous avons constaté avec plaisir que les équipes avaient bien compris les enjeux de la Biodiversité et s’étaient personnellement impliquées envers leur espèce, avec l’envie de contribuer à sa préservation. » ajoute Laure Bertrand, Enseignant-Chercheur, Directrice des Soft Skills et Activités Transversales du Pôle Léonard de Vinci, à l’initiative de ces semaines d’engagement étudiant.