Discrets mais déterminés. Une bonne dizaine d’activistes d’Extinction Rebellion (XR) ont mené dans la nuit de mardi à mercredi une opération militante en allant coller plus d’une centaine d’affiches un peu partout dans le quartier d’affaires sept mois après leur mission commando « La république des pollueurs » réalisée conjointement avec Greenpeace et Les Amis de la Terre. Placardées au pied des tours, sur les panneaux publicitaires de JCDecaux, sur des présentoirs à journaux et même devant le commissariat de La Défense, les militants d’XR entendent un peu moins d’un mois après leur semaine d’action mondial continuer le combat en faveur de l’environnement.

« Nous faisons une campagne d’affichage car nous voulons alerter nos concitoyens sur l’urgence climatique et environnementale », explique celui qui se fait appeler « Avocat Vert ». « Je suis là pour sensibiliser les gens qui travaillent dans ces bureaux, pour leur dire qu’il y a un gros problème qui est entrain de survenir avec l’extinction des espèces et la pollution, rajoute l’activiste « Franok ».

L’opération nocturne d’XR ne s’est pas limitée aux collages d’affiches. Certains militants ont coupé la lumière de quelques enseignes lumineuses du centre Westfield Les 4 Temps lors de cette action qui se voulait non-violente. « Si on doit se faire attraper par la police on ne fuira pas », confie Avocat Vert.