Le S’lab, l’accélérateur de startups, de Paris La Défense, dédié à la ville de demain et aux nouveaux modes de travail, accueillera à partir de janvier 2020 deux jeunes pousses supplémentaires : Urbest et XXII.

Ces startups pourront dès l’année prochaine tester leurs solutions en conditions réelles, au sein du premier quartier d’affaires européen, qui leur offre ainsi un véritable laboratoire d’expérimentation avec un écosystème unique.

« L’objectif du S’lab pour Paris La Défense est d’explorer des solutions innovantes dans nos métiers et d’adopter au sein de nos équipes des modes de travail plus agiles. Les startups bénéficient quant à elles de l’expertise de nos métiers et de la possibilité d’expérimenter sur le territoire ou auprès de notre communauté » explique Marie-Célie Guillaume, directrice générale de Paris La Défense.

Dès janvier prochain Urbest viendra expérimenter une solution de prise en charge et de suivi des interventions techniques sur la dalle. Quant à XXII, la startup spécialisée dans la « computer vision » et dirigée par William Eldin, lancera elle, une expérimentation visant à améliorer la sécurité du quartier grâce à l’intelligence artificielle.

« Les premières startups nous ont permis de monter en compétences sur certaines problématiques, comme l’anonymisation de données personnelles, et ont bénéficié de notre réseau d’acteurs de l’innovation pour monter en puissance. Les deux prochaines, Urbest et XXII, vont nous permettre d’expérimenter de nouvelles solutions de gestion de nos espaces publics », détaille un communiqué de Paris La Défense.

Ces deux startups rejoindront quatre autres installées il y a déjà un an. Depuis novembre 2018 le S’lab implanté dans les locaux de l’établissement public Paris La Défense au sein de Cœur Défense héberge Bazimo, Mobiliwork, Comeet et Mailoop.