Avec ses 150 mètres de long, ses sept étages et ses 44 000 mètres carrés Window, le nouveau siège de RTE a toutes les dimensions d’un immense paquebot niché sur le toit du centre commercial des 4 Temps. Les quelques 2 000 salariés de l’entreprise française en charge de la gestion du réseau de transport d’électricité ont embarqué à la toute fin de l’année dernière dans leurs nouveaux bureaux.

RTE a réuni sous un même toit, dans l’immeuble Window, les 2 067 collaborateurs de son siège national issus de différents métiers (DRH, finance, R&D, DSIT,…), venus de trois sites du quartier d’affaires (Les tours Initiale, Cœur Défense et Marchand) ainsi que d’un immeuble de l’immeuble Colbert à Versailles. « Le but de cette opération c’était de regrouper les gens sur un même site et aussi de faire une économie sur les loyers », explique Arthur Catinaud, chargé d’affaires immobilier qui a chapeauté ce vaste projet. Si le nouveau siège de RTE occupe désormais une position centrale à La Défense et offre à ses salariés tout le confort, le gestionnaire estime qu’il va réaliser une importante économie sur ses loyers franciliens de l’ordre de 7 millions d’euros par an.

L’immeuble Window est équipé de deux immenses atriums – Defense-92.fr

Avant de porter son choix sur Window, RTE dit avoir d’abord lorgné sur la tour Trinity, mais le retard de la construction du gratte-ciel aura eu raison de cette ambition. L’entreprise a également regardé l’immeuble « Carré Michelet » et une solution de quitter le quartier d’affaires pour aller vers Saint-Denis ou Issy-les-Moulineaux. Mais c’est donc finalement la solution de La Défense qui a été privilégiée. « C’était une volonté forte de l’entreprise de rester à La Défense, notamment pour tous ce qui est accès et transports », dit Arthur Catinaud. Car c’est bien la localisation de Window à deux pas de la gare multimodale (RER, métro, Transilien, tramway, bus), qui a été le véritable point positif. L’entreprise a également regardé l’immeuble « Carré Michelet » et une solution de quitter le quartier d’affaires pour aller vers Saint-Denis ou Issy-les-Moulineaux. Mais c’est donc finalement l’option de La Défense qui a été privilégiée. « C’était une volonté forte de l’entreprise de rester à La Défense, notamment pour tous ce qui est accès et transports », dit Arthur Catinaud.

Alors que la tendance du flex office fait de plus en plus d’émules dans les grandes entreprises, RTE n’a pas franchi le cap. « On n’a pas franchi cette démarche. On est passés d’espaces très cloisonnés à des espaces un peu plus ouverts », explique Arthur Catinaud. Auparavant avec des bureaux n’excédant pas quatre personnes pour les plus grands, les salariés désormais regroupés en équipes projets, occupent aujourd’hui des petits open spaces d’environ huit personnes séparées par des armoires et des salles de réunion.

L’aménagement des espaces de travail de Window est composé de petits open spaces – Defense-92.fr

Accompagné par Parella pour l’aménagement de ses bureaux, RTE dit avoir tenu à faire participer ses collaborateurs dans l’aménagement des espaces travail. « On a plus de 500 salariés (répartis en 150 équipes, ndlr) sur 2 000 qui ont participé au projet », détaille Arthur Catinaud. « Chaque groupe a participé à la construction de l’aménagement intérieur. On peut voir que dans les différentes entités les aménagements ne sont pas les mêmes ».

Côté service Window entend proposer tout le confort à ses occupants. En plus de son grand auditorium qui s’ouvre sur le Cnit, l’immeuble offre une multitude d’équipements avec entre autres une grande salle de sport, divers espaces détente thématisés où ont été installés billard et babyfoot. Pour se retrouver dans cet immense navire de verre qui dispose de deux entrées (une directement depuis le parvis et la seconde, la principale au niveau du Dôme des 4 Temps), l’entreprise a décomposé le bâtiment de 140 mètres de long en quatre zones en référence à Paris et la Grande Arche.

La tour Marchand située en lisière du Faubourg de l’Arche, a elle été en grande partie libérée durant ce déménagement. Seuls 200 salariés issus des services informatiques de RTE restent toutefois toujours présents dans le bâtiment encore pour plusieurs mois. Les équipes quitteront le petit building d’ici septembre 2020 pour aller s’établir à Lyon.

A chacun des sept niveau de Window, RTE a conçu des espaces de repos spécifiques pour ses collaborateurs – Defense-92.fr