Peu de salariés sont venus travailler pour ce vendredi du pont de l’Ascension

Pour ce vendredi du pont de l'Ascension peu de salariés du quartier de La Défense se sont rendus à leur bureau.

La Défense, ce vendredi 26 mai : peu de salariés sont venus travailler pour ce vendredi du pont de l'Ascension - Defense-92.fr

C’était une journée calme sur la dalle de La Défense, tellement calme que l’on aurait pu se croire un samedi. Pour ce vendredi qui a succédé au jeudi de l’ascension beaucoup des salariés du quartier d’affaires de La Défense ont décidé de faire un long pont.

Assise sur les marches de l’Arche de La Défense, d’habitude bondées à cette heure, pour une pause-déjeuner au soleil, Hélène qui travaille au ministère de l’environnement fait partie des 50 % des fonctionnaires qui devaient ne pas chômer pour ce jour. “Il y a un service minimum qui nous a été imposé” explique cette chef de service pour qui travailler ce jour n’est pas un problème “C’est plus calme on travaille bien”.

Non loin de là, la banque Société Générale tourne aussi au ralenti. “J’ai profité d’autres ponts en mai donc il faut bien laisser des jours aux collègues”, confie Renaud qui n’est pas déçu de n’avoir pas pu profiter du soleil “Il fera encore plus beau les prochains jours” sourit-il.

Des transports en commun presque désertés par les voyageurs

Si moins de la moitié des salariés des boites de La Défense étaient au bureau ce vendredi, beaucoup ont donc profité de ces quatre jours de pont à l’image de Jean-Charles, prestataire pour un équipementier automobile. “La société pour laquelle je travaille était fermée et j’ai donc dû poser un jour de RTT obligatoire” déclare cet ingénieur.

Moins de salariés et donc peu de restaurants ouverts. Un grand nombre avait décidé en effet de garder leurs cuisines éteintes et pour ceux qui étaient ouverts le bilan n’a pas forcement été bon. “C’était faible, un tout petit service : je n’ai fait que trente-cinq pizzas contre le double habituellement” lâche Thierry, un pizzaiolo qui avait stationné son food-truck dans le quartier Valmy. Un avis partagé par Hélène la gérante d’un restaurant Naked au pied de la Grande Arche “Il n’y avait vraiment personne mais on s’y attendait”.

Cette faible activité dans le plus grand quartier d’affaires aura au moins eu l’avantage pour ceux qui étaient à la tâche de bénéficier de transports en commun fluides. “C’était calme et super agréable, dit Daouda, un salarié à HSBC. Si çà pouvait être tous les jours comme çà”. Un avis partagé par Juliette “C’était super, c’était calme, j’adore !”.