Opération nettoyage de mégots sur le parvis de La Défense. Alors que s’est tenu le World Cleanup Day il y a quelques semaines, une action similaire a été menée ce mardi par une poignée de salariés de la SNCF pour donner un coup de propre à l’immense dalle du quartier d’affaires.

Munis de gants et de bouteilles en plastique faisant office de poubelles, cette armée de petites mains a arpenté le parvis de La Défense à la recherche de ces mégots qui jonchent le sol et polluent. « Les gens sont un peu déguelasses, il y a des poubelles partout. C’est irrespectueux pour le personnel nettoyant mais aussi pour l’environnement », lâche Manon, l’une des participantes à cette opération.

Pendant près de deux heures cette vingtaine de bénévoles de l’entreprise ferroviaire sont ainsi venus aider l’association « Racine profonde » qui intervient dans la protection de l’environnement, la santé, l’art et la culture. « Il est temps de mobiliser ceux qui sont dans les bureaux et les décisionnaires de la dégradation de la nature. Le fait de faire participer les personnes aidera à leur faire prendre consciences de cette pollution », explique Peter Salim Jah, le fondateur de l’association qui rappelle qu’un seul mégot pollue jusqu’à 500 litres d’eau.

Pour mettre en lien les salariés volontaires de la SNCF et l’association Racine Profonde est intervenue Lakaa. « Nous sommes une entreprise qui permet aux grands groupes de sensibiliser leurs collaborateurs avec des actions concrètes en travaillant avec des associations », détaille Adrien Lefebvre, le co-fondateur de Lakaa.

Si cette action d’un jour était avant tout symbolique elle a tout de même permis de ramasser 2 250 mégots soit 4,5 kilos de déchets.