Du bassin olympique de l’université à celui de l’arena ? L’Université de Paris Nanterre a signé vendredi dernier une convention de partenariat avec le tout nouveau club de natation de haut niveau « Étoiles » pour lui prêter son bassin olympique. L’objectif est ainsi de permettre à des jeunes étoiles montantes de la natation de pouvoir s’entrainer avec des entraineurs du club financée par des entreprises partenaires (BNP, STC, Spedo,…) en profitant d’une part de la piscine olympique de l’université mais aussi de ses autres équipements sportifs. Des passerelles éducatives seront mises en place avec les formations de Staps de l’établissement, précise l’université.

Au travers ce partenariat l’université dit souhaiter devenir un pôle « d’excellence » de la natation et « accroitre sa politique envers les sportifs de haut niveau ». « Il faut que nous valorisions nos équipements de haut niveau. L’idée c’est que les nageurs des Étoiles puissent bénéficier des formations à Nanterre », explique Philippe Gervais-Lambony, le président de l’université qui aimerait bien voir l’un de ses étudiants aux Jeux Olympiques de Paris 2024 dont les épreuves de natation sont prévues à la Paris La Défense Arena. Si l’objectif pour l’université est bien que le club prenne en main quelques un de ses étudiants -il y en a un seul pour l’instant sur les sept espoirs-, les jeunes nageurs d’Étoiles peuvent bien-sûr venir d’autres écoles ou universités. Et pour la suite des nageuses devraient aussi venir dans les rangs du club.

Cet accès au bassin de l’université est un véritable coup de pouce pour Étoile, le jeune club créé il y a quelques semaines à peine. « Étoiles c’est un club qui est né d’un constat. Celui qu’on n’accorde pas assez d’importance au sport dans la scolarité. Régulièrement on a des parents qui sont obligés de faire des choix de vie pour leur(s) enfant(s) entre la scolarité et le sport », affirme le fondateur et président de la structure Etienne Passani qui s’est entouré des trois champions olympiques Camille Lacourt, Jeremy Stravius et Grégory Mallet pour donner des conseils et aider les espoirs de demain. Avec son club Etienne Passani ambitionne ainsi de mêler les études des étudiants et leur entrainement sportif. Et Paris 2024 est bien évidement dans la ligne de mire d’Etienne Passani qui aspire à voir ses pépites y participer et peut-être même être récompensés de médailles. « C’est leur rêve à eux et moi je suis là pour les accompagner », rajoute-t-il.