Elle ne cesse de s’étirer. La ligne T1 du Tramway fait l’objet d’une enquête publique en vue d’une énième extension vers le sud-ouest. Alors que les travaux de prolongement vers Colombes doivent débuter dès l’année prochaine, la plus ancienne ligne de tramway de la région ouverte en 1992 se prépare à filer vers Nanterre et Rueil-Malmaison en passant en bordure du quartier d’affaires de La Défense. Le prolongement devrait se faire en deux temps. La mise en service de la première phase (Petit Colombes – Nanterre Mairie) est programmée pour 2027 et la seconde phase (Nanterre Mairie – Château de Malmaison) pour 2030.

Mais avant de desservir la ville de Nanterre avec son université (et la ligne A du RER), sa préfecture et sa place de la Boule, le projet qui augmentera la ligne de 7,5 kilomètres avec quinze nouvelles stations est ouvert à remarques et suggestions depuis le 18 septembre et jusqu’au 18 octobre prochain.

Un dossier consultable dans les mairies de Colombes, Nanterre, et Rueil-Malmaison et sur internet

Porté par Île-de-France Mobilités (IDFM), le département Hauts-de-Seine et la région Île-de-France, le projet de prolongement du Tram 1 aborde ainsi une étape clef avec cette enquête publique. Son organisation est confiée au préfet des Hauts-de-Seine. Elle se déroule dans les mairies de Colombes, Nanterre, et Rueil-Malmaison.

Tous ceux qui souhaite participer à l’enquête publique peuvent donner leur avis sur divers aspects du projet : le tracé, l’insertion du tramway, l’aménagement des espaces publics et des infrastructures, les caractéristiques principales du projet, directement dans les trois mairies ou bien sur le site internet dédié.