L’EPAD annonce un important déficit

Le logo de l'Epad

A l’issue de son conseil d’administration du vendredi 27 juin 2009, l’EPAD a annoncé un déficit de 150 millions d’euros pour son plan financier 2009-2016. Patrick Jarry, maire de Nanterre (PCF), s’indigne d’un chiffre considérable. « Le plan de renouveau de La Défense comprenant 400 000m², va engager des recettes » tempère l’établissement public. Mais de nombreux projets de ce plan de relance peinent à voir le jour. L’extension de la tour CB21 a été annulé, le projet de la tour Signal dessiné par Jean Nouvel a de forts risques de ne jamais sortir de terre, suite à la mauvaise santé financière de ses investisseurs espagnols, et de nombreux projets sont repoussés au maximum en raison de la crise économique qui frappe de plain fouet l’ensemble des investisseurs. Aujourd’hui seuls les travaux du projet de la tour Carpe Diem, commenceront avant la fin de l’année, ceux de la tour Generali devraient selon son directeur immobilier commencer au printemps 2010, la tour Ava pourrait elle pousser dès la fin 2010. Les travaux de l’hôtel Radisson, menés par Vinci immobilier commenceront d’ici quelques mois et Unibail déposera dans les semaines à venir les demandes de permis de construire pour ses deux tours : Phare et Majunga. La plupart des projets immobiliers ont déjà pris 1 à 2 ans de retard sur leur calendrier initial. Dans ce contexte incertain, avec le retard de l’ensemble des projets, le report d’autres et des annulations, l’EPAD risque de garder ses comptes dans le rouge pendant de longues années.