D’ici quatre ans plus aucun français ne payera la taxe d’habitation. Cette mesure qui concernait jusqu’alors 80 % des français à l’horizon 2020 touchera finalement tout le monde d’ici 2023. Annoncé la semaine dernière, dans son discours de politique générale par le Premier ministre Edouard Philippe la suppression totale de la taxe d’habitation touchera les résidences principales pour l’ensemble des foyers, quel que soit le montant de leurs revenus. L’extension de cette mesure permettra ainsi aux 20 % des foyers les plus aisés de ne plus recevoir cette feuille d’impôt.

Dans les Hauts-de-Seine, département le plus riche de France où est implanté le quartier de La Défense à cheval sur les communes de Puteaux, Courbevoie et Nanterre le gain moyen sera de 979 euros par foyer et par an, d’après un calcul révélé par les services du ministère de l’Économie et des Finances. Ce sont 44,45 % des ménages soit 315 530 foyers fiscaux sur 709 893 qui étaient censés continuer à payer la taxe d’habitation au-delà de l’année 2020. Mais finalement ces foyers verront leur imposition locale baisser progressivement dès 2021 -à proportion d’un tiers par an- pour disparaitre totalement en 2023.

A Puteaux l’extension de cette mesure pour les 9 580 foyers (sur 21 036 foyers soumis à la taxe d’habitation pour résidence principale) les plus aisés, leur permettra d’économiser 711 euros en moyenne tandis qu’à Courbevoie les 19 616 foyers (sur 39 290) pourront économiser en moyenne 786 euros et à Nanterre les 9 931 foyers (sur 37 790) pourront compter sur un gain de 618 euros.

Les données commune par commune dans le département des Hauts-de-Seine sont à retrouver ici (document Excel).