La Défense est toujours bien trop sale. Pour la seconde édition du World CleanUp Day organisée à La Défense vendredi dernier les salariés se sont mobilisés pour partir à la chasse aux millions de mégots de cigarettes jetés par les fumeurs. Et la pêche aux petits déchets toxiques qui jonchent le sol a été plutôt bonne avec quelques 161 080 mégots collectés (contre 134 000 l’année dernière), soit tout de même plus de 40 kilos.

Si peu de passants ont enfilé des gants pour cette chasse au trésor un peu répugnante, de nombreux collaborateurs d’entreprises partenaires comme Total, Allianz, Suez, Enedis ou encore la Société Générale n’ont pas hésité à donner un coup de main. Et paradoxalement beaucoup de non-fumeurs et peu de fumeurs pour cette collecte. « Nous avons 130 salariés de Total volontaires mobilisés. C’est fédérateur. Ramasser le mégot c’est pas très glamour mais beaucoup de gens se disent que c’est un geste citoyen », estime Damien, responsable du projet « Action », un programme d’engagement solidaire chez Total.

Une collecte qui choque les nettoyeurs d’un jour. « C’est effarant. Il y a beaucoup de mégots de cigarettes. Si chacun faisait un petit geste ça serait beaucoup plus simple », lâche Bruno, un salarié de Total. « C’est une bonne idée cette collecte. Ça a une vertu pédagogique, les gens voient ce que l’on est en train de faire et ils réfléchiront », rajoute Florence, sa collègue. « C’était important pour nous en tant que citoyens. C’est une tour (la tour CB21, siège de Suez, ndlr) que l’on côtoie tous les jours. La cigarette dans un quartier d’affaires c’est un déchet très commun. C’est scandaleux tous ces mégots parterre », confie pour sa part Audrey, une salarié de Suez.

Un mégot de cigarette peut polluer jusqu’à 500 litres d’eau

Pour lutter contre ce fléau d’incivilité qui a un véritable impact écologique, puisqu’un mégot jeté peut polluer jusqu’à 500 litres d’eau, Paris La Défense, l’établissement d’aménagement et gestion du quartier d’affaires affirme avoir pris des mesures. « Nous avons installé dix-huit Cy-Clopeur de la start-up Cy-Clop qui les traitent et les revalorisent derrière », explique Amélie Groffier, responsable PSE à Paris La Défense qui promet l’ajout de nouveaux cendriers dans le quartier.

Et c’est justement à l’initiative de cette start-up que cette collecte a pu être organisée. « Le mégot est un déchet qui est dangereux. Il n’est pas recyclable mais 100 % du mégot va être utilisé pour remplacer des énergies fossiles ou de la matière première », précise Antoine Di Tommaso, le fondateur de Cy-Clop.

Mais fumeurs attention ! Il n’y aura pas tout le temps des bénévoles derrière vous pour ramasser vos mégots et pour rappel cet acte est punissable d’une amende de 68 euros.