Avec des salariés de La Défense la secrétaire d’État Brune Poirson part à la chasse aux mégots

La secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique, Brune Poirson était de passage ce vendredi à La Défense pour lancer le World Cleanup Day, la grande opération de nettoyage. Aux côtés de bénévoles elle s’est lancée dans le ramassage de mégots de cigarettes.

Françoise et Pierre ont ramassé plusieurs centaines de mégots de cigarettes sur le parvis de La Défense - Defense-92.fr

En quelques heures c’est une quantité incroyable de mégots qui a été collectée ce vendredi sur la dalle de La Défense. A la veille de la grande opération mondiale de nettoyage du World Cleanup Day, l’heure était au ménage dans le quartier d’affaires. Lancée il y a dix ans en Estonie, cette initiative citoyenne se déroule désormais dans 160 pays. En France ce sont plus de 1 200 événements qui sont organisés ce samedi. Et pour donner le coup d’envoi à cette manifestation, Brune Poirson, la secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique est venue donner de sa personne pour montrer l’exemple en ramassant aux côtés de bénévoles des mégots de cigarettes.

Armé d’un gant, d’une bouteille en plastique et d’un cintre la secrétaire d’État a arpenté pendant quelques heures sous les yeux des photographes une partie du parvis à la recherche de mégots. Aux côtés de quelques dizaines de bénévoles venus de grandes entreprises ou de particuliers, la secrétaire a répondu à l’appel de du programme World Clenup Day pour collecter quelques-uns de ces milliers de petits restes de cigarettes qui jonchent les sols. Mais ce déplacement était surtout l’occasion pour Brune Poirson de sensibiliser les fumeurs à cesser ce geste banal mais aux conséquences catastrophiques pour l’environnement. « On ne voit plus les mégots de cigarettes, tout le monde s’y est habitué, regrette Brune Poirson. Un seul mégot pollue 500 litres d’eau et libère 4 000 substances chimiques ».

Au centre, Brune Poirson, la secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique est venue donner de sa personne ce vendredi en ramant des mégots de cigarettes – Defense-92.fr

Plus de 200 000 mégots ramassés en quelques heures

« C’est abominable, il y a des cendriers un peu partout et les gens ne se donnent pas la peine de les mettre dedans », s’émeut Françoise, une salariée d’Allianz qui a répondu à l’appel de sa société pour participer à cette opération écologiste. Cette pollution omniprésente ne semble même plus la surprendre « que vous alliez à la plage ou à la montagne il y en a partout, c’est inadmissible ». Pierre, son collègue dit lui regretter le peu de bénévoles à avoir répondu à cet appel « Je pensais que plus de monde aurait collaboré, beaucoup de grandes entreprises ont été sollicitées ». La député Christine Hennion (LREM) de la troisième circonscription des Hauts-de-Seine (Courbevoie, Bois-Colombes et la Garenne Colombes), s’est-elle aussi dite choquée de cet amas de détritus. « L’image que j’ai du parvis c’est que c’est un endroit propre et entretenu et aujourd’hui je me suis rendue compte à quel point il y avait beaucoup de mégots dans chaque fente des dalles », lâche « la marcheuse ».

« L’objectif c’est que des millions de citoyens à travers le monde cordonnent leurs efforts en 24 heures pour montrer qu’il y a beaucoup de déchets sur la planète et qu’il est temps que ça change, explique Virginie Guérin, la vice-présidente du World Cleanup Day France. A La Défense il y a 160 000 salariés qui travaillent tous les jours et le mégot est particulièrement un fléau d’autant qu’ils glissent entre les dalles et que c’est difficile à nettoyer ».

Un fléau confirmé dès la fin de l’opération par le bien triste butin collecté par les 250 bénévoles durant cette journée. En seulement quelques heures et en n’ayant parcouru qu’une infime partie de la dalle ce sont en effet plus de 200 000 mégots qui ont été ramassés. Un chiffre malheureusement bien loin des 100 millions de mégots jetés au sol chaque année dans le quartier selon les estimations de l’établissement public Paris La Défense.

Pour lutter contre cette calamité la structure en charge de l’aménagement et la gestion du quartier d’affaires a fait installer cette année en partenariat avec la start-up Cy-clope plusieurs cendriers aux pieds des tours. Une fois collectés et traités les mégots sont ensuite revalorisés en composants pour les filières cimentières en substitut des copeaux de bois classiques. Un avenir moins polluant que vont ainsi connaitre les quelques 30 kilos ramassés ce jour à La Défense.

Avec 30 milliards de mégots jetés au sol chaque année en France le travail de sensibilisation pour faire stopper ces gestes machinaux et très ancrés chez bon nombre de fumeurs semble encore plus herculéen…