C’est une piste qu’attendaient les cyclistes depuis des années. Les conséquences du Coronavirus auront au moins eu pour tous les vélotaffeurs et promeneurs, des points positifs. Alors que le déconfinement a été entamé ce lundi et que les premiers salariés reviennent tout doucement au bureau, des modes de transports alternatifs sont désormais mis à l’honneur. Tandis que la crainte de voir des transports en commun bondés et les distanciations sociales bafouées, les autorités et entreprises encouragent de plus en plus l’usage du vélo. Et il faut le dire, il n’est pas vraiment aisé de venir dans le plus grand quartier d’affaires avec la petite reine. Si la bicyclette est de nouveau autorisée sur la dalle depuis 2015, les accès sont très compliqués.

C’est pourquoi de nombreuses pistes cyclables provisoires sont en train d’être créées un peu partout dans la capitale. Entre la Porte Maillot à Paris et La Défense c’est notamment le cas. En attendant la définitive, la ville de Neuilly a aménagé en urgence une piste tout le long de l’avenue Charles de Gaulle. Sur le Pont de Neuilly, la Dirif, a dernièrement neutralisé l’une des voies (dans le sens Paris – province) pour aménager une piste bidirectionnelle. Une fois arrivés aux portes de La Défense, les cyclistes pourront continuer sur le boulevard circulaire où une piste provisoire va être aménagée sur la voie de droite par le département des Hauts-de-Seine (qui gère l’axe depuis fin 2016), s’ajoutant à l’existante (qui est sur le trottoir de gauche), et/ou monter sur la dalle.

Des pistes cyclables sont désormais matérialisées sur la dalle de La Défense – Defense-92.fr

Paris La Défense, l’établissement de gestion et d’aménagement du quartier d’affaires procède depuis plusieurs jours à la pose d’un tracé pour guider les vélos sur la dalle. De plus une piste permettra d’ici peu de traverser La Défense, de Puteaux à Courbevoie via les avenues Jean Moulin et André Prothin.

Et dans quelques temps il pourrait également être possible d’emprunter les tunnels de dessertes intérieures, comme les voies des Sculpteurs ou Bâtisseurs. Mais cette possibilité est assujettie à une validation exceptionnelle de la préfecture. Car même si des piétons et cyclistes s’y baladent déjà, la Loi dite « Mont Blanc » leur interdit l’usage de ces tunnels.