Ils apportent leur pierre à l’édifice. Alors que le 20 mars dernier l’Université de Paris Nanterre faisait don de 4 000 masques à l’hôpital Max Fourestier de Nanterre, la mobilisation pour venir en aide aux personnels soignants d’Ile-de-France se poursuit. Grâce à leur savoir-faire, des enseignant.e.s-chercheur.e.s et des technicien.ne.s de l’IUT de Ville d’Avray, se sont lancés dans la fabrication de visières de protection contre le Coronavirus (Covid-19) avec leurs imprimantes 3D.

Huit à douze visières sont imprimées par machine en 24 heures, avec au total cinq à six machines opérationnelles – DR

Pour mener ce travail, les équipes de l’IUT se sont organisées pour permettre les déplacements de personnels et le prêt d’équipements, en « conformité avec les directives gouvernementales ». Des personnels de l’IUT -aidés pour l’occasion par des retraités de l’établissement- ont ainsi pu équiper leurs garages pour pouvoir produire à la maison des visières de protection pour les personnels soignants.

« Huit à douze visières sont imprimées par machine en 24 heures, avec au total cinq à six machines opérationnelles, précise l’Université. En parallèle de la fabrication les équipes de l’IUT s’organisent pour identifier les besoins des unités hospitalières du secteur et assurer les distributions ».