Ses balades vont lui coûter cher. Alors que le Tribunal de Nanterre ne traite plus que les affaires urgentes et certaines comparutions immédiates comme les non-respects du confinement, un homme vient d’être condamné pour avoir bafoué à plusieurs reprises la quarantaine. Comme le rapporte Le Parisien, un trentenaire vivant à Gennevilliers a été jugé vendredi dernier pour avoir été contrôlé et verbalisé à huit reprises entre le 27 mars et le 8 avril.

Jour ou nuit, le contrevenant avait toujours une bonne excuse à la barre pour justifier ses déplacements. Contrôlé en pleine nuit sur les Champs Élysées, l’homme argumente sa virée nocturne pour aller prendre un Noctilien à Chatelet après avoir rendu visite à sa sœur à Courbevoie. Contrôlé à La Défense l’homme voulait simplement dire « bonjour » à d’anciens copains de la résidence des Damiers… « J’étais longtemps incarcéré, j’avais envie de voir des amis pour boire un coup », s’est-il défendu comme le relate le Parisien.

Des bonnes excuses qui n’ont pas convaincu le Tribunal qui l’a condamné à 105 heures de Travail d’Intérêt Général. « Merci » a lâché l’individu face à ses juges pour cette peine clémente alors qu’il risquait une peine de prison de six mois. S’il échappe à l’incarcération il devra en revanche s’acquitter de ses amendes…