Si le confinement est pour beaucoup une situation difficile à vivre il est un véritable cauchemar pour les femmes et les enfants victimes de violence intrafamiliale. Le centre commercial Westfield Les 4 Temps a activé ce lundi une cellule d’écoute pour les victimes de violences intrafamiliales.

Mais alors que la présence d’une association était attendue pour venir à l’écoute des victimes, c’est finalement la sécurité du mall qui sera attentive. « Il n’y a pas eu d’association disponible pour le centre », regrette Unibail-Rodamco-Westfield, le propriétaire de la galerie marchande qui tout de même a pu faire venir des associations dans plusieurs de ses autres centres français.

Qu’à cela ne tienne pour La Défense. Les femmes et enfants victimes de ces actes peuvent toutefois désormais se manifester auprès d’un agent de sécurité qui les accompagnera dans un lieu sûr. De là il sera possible aux victimes de contacter les forces de l’ordre ou une association en passant par un téléphone dédié afin de ne laisser aucune trace d’appel sur le téléphone de la victime.

Et comme l’indiquent les panneaux installés dans le centre à proximité de l’hypermarché Auchan : « La loi interdit les violences. Rien ne les justifie ». Les affiches rappellent également les numéros à contacter. Celui du CIDFF Hauts-de-Seine au 06 23 88 80 74 et celui du dispositif Femmes Victimes de Violence 92 au 01 47 91 48 44.

Bien que le dispositif d’aide n’ait pu être déployé dans le mall de La Défense, Unibail-Rodamco-Westfield entend désormais le pérenniser à l’avenir, passé le confinement. « On va poursuivre cette initiative », assure la foncière.