Le département à un nouveau président. Georges Siffredi (Les Républicains), le maire de Châtenay-Malabry vient d’être élu ce lundi après-midi, président du conseil départemental des Hauts-de-Seine pour succéder à Patrick Devedjian, mort du Coronavirus en mars dernier. Depuis le décès de Patrick Devedjian, c’est lui qui assurait la présidence par intérim.

C’était une ambiance toute particulière pour cette élection. D’abord à cause des conditions du scrutin. Pour respecter les conditions sanitaires, le département a dû quitter son amphithéâtre du Pôle Universitaire Léonard de Vinci pour se retrancher dans une discrète salle de la Paris La Défense Arena. Dans cette salle plutôt austère, chacun des quarante-six élus était placé sur petite table posée dans un carré jaune. Donc pas question de s’adonner aux traditionnelles embrassades, poignées de mains et tapes dans le dos… En plus de la traditionnelle petite bouteille d’eau à leur disposition, trônait une autre bouteille… mais celle-là de gel hydroalcoolique.

Et il y a aussi eu ce vibrant hommage rendu à l’ancien président. Avant même de démarrer le vote, les élus ont respecté une minute de silence en mémoire de Patrick Devedjian qui a présidé le département de juin 2007 jusqu’à sa mort.

Acquis à la droite depuis son origine, c’est donc sans surprise que Georges Siffredi a été élu avec 38 voix sur 46 à la tête du département, même si Éric Berdoati (Les Républicains), maire de Saint-Cloud avait envisagé de se présenter face à lui. Les élus huit de l’opposition, dont Patrick Jarry (Gauche citoyenne), maire de Nanterre n’ont pas pris part au vote.

Le nouveau président a dans son discours d’intronisation rendu hommage à son prédécesseur. « Entre une peine immense, celle d’avoir perdu un ami très cher et un compagnon de route et la nécessité d’agir vite face à l’urgence sanitaire, cette crise a montré combien notre département des Hauts-de-Seine est robuste, combien il est armé pour faire face à l’inédit », s’est exprimé devant les élus, Georges Siffredi qui promet qu’un hommage public sera « bientôt » rendu à Patrick Devedjian. Dans son long discours Georges Siffredi a listé toutes les actions de Patrick Devedjian en évoquant la Paris La Défense Arena ou encore la Seine Musicale.

Né le 28 juillet 1956 à Marseille (Bouches-du-Rhône), Georges Siffredi, membre Les Républicains (LR) est maire de Châtenay-Malabry depuis 1995. Fraîchement réélu dans sa ville, l’édile est entré au conseil départemental des Hauts-de-Seine en 1992. Il cumule aussi le poste de vice-président de la Métropole du Grand Paris depuis janvier 2016. Par le passé, il a été député entre juillet 2002 et décembre 2010.

En plus de sa nouvelle fonction de président du département le plus riche de France, Georges Siffredi devrait, sauf surprise être également élu à la tête de Paris La Défense, présidé jusqu’alors par Patrick Devedjian. Le conseil d’administration de l’établissement d’aménagement de gestion du quartier d’affaires, dont le département est le principal contributeur financier devrait lui aussi se réunir d’ici à quelques semaines.

Pierre-Christophe Baguet, devient désormais le nouveau premier vice-président du département. Marie-Pierre Limoge est la seconde vice-présidente et Marie-Laure Godin troisième vice-présidente.

« Les vice-présidents et les conseillers départementaux conservent les délégations pour lesquelles ils ont été désignés en début de mandat », précise le département des Hauts-de-Seine dans un communiqué.

Les prochaines élections départementales dans les Hauts-de-Seine -comme partout en France- auront lieu dans moins d’un an, en mars 2021.