L’histoire des bidonvilles de Nanterre se raconte avec la chercheuse Muriel Cohen

Les Archives départemental des Hauts-de-Seine proposent ce 16 janvier une conférence avec Muriel Cohen sur l’histoire des bidonvilles de Nanterre dans le cadre de l’exposition sur la Zone B.

L'un des bidonvilles de Nanterre à quelques encablures du Cnit dans les années 60 - DR

Ils ont marqué la ville de Nanterre dans les années 60. Les Archives départementales des Hauts-de-Seine proposent le mardi 16 janvier prochain à 18 heures une conférence animée par Muriel Cohen, chercheuse associée au Centre d’histoire sociale du XXe siècle, sur l’histoire des bidonvilles de Nanterre dans le cadre de l’exposition sur la Zone B.

Apparus dès 1953, les bidonvilles de Nanterre ont hébergé jusqu’en 1972 plus de 14 000 personnes à leur apogée issus majoritairement de l’immigration nord-africaine mais aussi portugaise et espagnole venus reconstruire le pays. Pour lutter face à cette pauvreté il sera vite décidé de construire des cités dites de « Transit » pour loger temporairement les populations dans l’attente de leur attribuer un logement pérenne en HLM. Souvent considérés comme étant des gethos par leurs occupants, ces derniers bâtiments qui se voulaient comme provisoires ont disparu du paysage nanterrien en 1985.

Libre d’accès. Mardi 16 janvier à 18 heures aux Archives départementales des Hauts-de-Seine 137, avenue Joliot-Curie, 92000 Nanterre.