Son flash crépite de nouveau. Mis à l’arrêt au plus fort de la crise des Gilets jaune à la fin de l’année dernière, le radar du boulevard circulaire sud vient d’être réparé. Pendant plus de neuf mois ce radar qui flashe par l’arrière, installé en 2004 et remplacé en 2014, avait été recouvert d’une peinture noire le rendant inopérant.

Pour rappel la vitesse sur le boulevard circulaire est limitée à 50 km/h. Si la Sécurité Routière n’a pas révélé les chiffres pour 2018, cette cabine a flashé 2 256 véhicules, soit six par jour en infraction en 2017 et 2 526 en 2016.