Des sans papiers occupent la tour First

Ce sont environ 300 travailleurs sans-papiers qui ont occupé le lundi 2 novembre 2009 dès 7h00 le chantier de la tour First. Les manifestants soutenus par la CGT ont occupé toute la journée l’entrée de livraison du chantier ainsi que les salles de réunions et de pauses situées dans les bungalows au pied de la tour jouxtant le boulevard circulaire pour demander leur régulisation. Cette occupation a contraint Bouygues Construction à devoir fermer le chantier toute la journée pour des raisons de sécurité. Parmi les manifestants venus de plusieurs chantiers de la région, mais également d’autres secteurs comme la restauration : Sacko Massire, immigré il y a 8 ans en France venu du Mali, travaille sur le chantier de l’ex tour AXA, en tant que coffreur boiseur depuis 10 mois. Tous réclament des papiers, « On vit ici, on travaille ici, on reste ici ! » scandaient-ils. Nous ne sommes pas des voyous, on est là pour travailler » déclaraient t-ils. Dès 15h20, des CRS et policiers ont à leur tour investit le chantier, reconduisant sans incident les occupants vers l’extérieur. L’évacuation d’une durée d’une heure réalisée dans le calme a toutefois était dénoncée comme « illégale » par Hervé Goix responsable CGT ; il n’exclut pas de nouvelles occupations dans les prochains jours de chantier dans le quartier et notamment celui de la tour CB21.