La tour vitrine de Saint-Gobain perce la skyline de La Défense

A sa livraison au début de l’année 2020, elle deviendra le symbole du savoir-faire de Saint-Gobain. L’entreprise française spécialisée dans la production, la transformation et distribution de matériaux déménagera son siège dans cette nouvelle tour en construction.

2 700 salariés du groupe Saint-Gobain s'installeront dans cette tour de 165 mètres de haut d'ici le début 2020 - Defense-92.fr

Sa silhouette en verre a depuis quelques mois déjà percé la skyline du quartier d’affaires. Signée du cabinet d’architecte Valode & Pistre, la tour Saint-Gobain deviendra à la fin de l’année prochaine le nouveau siège représentant tout le savoir-faire de l’entreprise française née en 1665.

Construit par le groupe Vinci pour le compte de l’assureur italien Generali, ce building de 165 mètres de haut pour 44 étages, représentant une surface de 49 000 mètres carrés hébergera dans un peu plus d’un an le nouveau siège social du groupe Saint-Gobain actuellement installé juste en face, dans l’immeuble des Miroirs depuis 1981.

La tour Saint-Gobain développera une surface de 49 000 mètres carrés pour 44 étages – Defense-92.fr

« Cette tour est l’un des plus importants projets immobiliers de Generali en Europe et démontre la volonté de notre groupe investisseur en France dans un marché qui est et restera pour nous très important à Paris », a souligné Jean-Marc Pascard, directeur maîtrise d’ouvrage de Generali Real Estate France lors d’une visite de chantier. Sans donner de montant précis, Il a estimé le coût global de l’opération à 300 millions d’euros.

Face à un vaste parvis, un grand showroom de 300 mètres carrés fera découvrir les différents produits de l’entreprise aux clients mais également au public – Defense-92.fr

2 700 salariés dans cette tour vitrine

Cette tour vitrine réunira désormais sous un même toit dès le début 2020 le siège du groupe et notamment les directions de ses filiales Point P, Isover, Placo, Weber et Saint-Gobain Glass implanté sur plusieurs sites régionaux. Elle abritera près de 2 700 personnes dont les 1 500 qui viendront de l’actuel site des Miroirs mais aussi 500 de Suresnes, 500 à 600 de la Porte de la Villette et une cinquantaine de Servon (77).

« Il était important pour Saint-Gobain d’avoir un nouveau siège qui soit l’emblème et la vitrine du savoir-faire du multi-confort », confie le directeur des ressources humaines France de Saint-Gobain, Régis Blugeon. Quelque quatre-vingt matériaux et solutions de onze filiales de la compagnie vont être utilisés pour les vitrages et l’isolation de la tour.

Un des étages de bureaux quasi-achevé de la tour Saint-Gobain – Defense-92.fr

Mais cette tour ne sera pas qu’une simple démonstration du catalogue de Saint-Gobain puisque l’édifice vise une triple certification environnementale avec les labels LEED, BREEAM et NF HQE associée à la certification EFFINERGIE+. Le bâtiment aura également le référentiel CARE 4 du groupe Saint-Gobain.

Constituée de trois blocs superposés la tour accueillera à son pied, face à un vaste parvis un grand showroom de 300 mètres carrés où les clients mais aussi le public pourra découvrir les différents produits de l’entreprise. Au sommet trônera un grand bloc tout de verre et d’acier herbergeant des salles de réunions de l’entreprise mais aussi un jardin suspendu. Et à l’instar de la tour Majunga et de la future tour Trinity en cours de construction, la tour Saint-Gobain offrira à ses salariés 1 100 mètres carrés de balcons et terrasses, dont 600 mètres carrés végétalisés à chacun des étages.

La tour Saint-Gobain offrira à ses salariés 1 100 mètres carrés de balcons et terrasses, dont 600 mètres carrés végétalisés à chacun des étages – Defense-92.fr

Un building aux multiples services

De nombreux services seront proposés aux occupants du gratte-ciel avec un espace fitness de 300 mètres carrés, une médiathèque de 150 mètres carrés mais aussi, une garderie, un buisines center, une conciergerie et un cabinet médical.

Si l’entreprise a opté pour des méthodes de travail en open space, l’aménagement du nouveau QG du groupe français va associer les salariés. « Les espaces de travail seront ouverts, aménagés de façon raisonnée, tels  qu’on l’a partagé dans le cadre du dialogue social avec les équipes projets, précise Régis Blugeon. Les plateaux seront organisés par quartiers et l’idée c’est de créer des environnements de travail dynamique ».

Pour l’aménagement des espaces et du choix du mobilier, Saint-Gobain s’est offert les services de Mobilitis (groupe Kardham), ainsi que de Space Agility, entreprise spécialisée dans la modélisation numérique, pour proposer aux salariés d’imaginer mais surtout de visionner à quoi ressembleront leur futur espace de travail avec des lunettes de réalité virtuelle.

Un étage de la tour Saint-Gobain encore en travaux – Defense-92.fr