Avec Origine et Nouvelle Vague, Icade mélange bureaux et logements

La foncière Icade a scellé ce vendredi la première pierre de son vaste programme qui mêlera bureaux et logements face à l’arena.

Icade a posé ce vendredi la première pierre de son vaste programme qui mêlera bureaux et logements face à l’arena - Defense-92.fr

« C’est une première pierre un peu spéciale car on n’en fait pas une, mais deux », s’est réjoui le DG d’Icade, Olivier Wigniolle devant un parterre d’invités. C’est ce vendredi que la foncière a lancé symboliquement le chantier à Nanterre, face à l’arena son énorme campus de 80 000 mètres carrés qui va mêler « Origine », un vaste programme de bureaux et « Nouvelle Vague » une offre de logements. Ce campus aux multiples certifications environnementales (HQE Excellent, LEED Gold, BREEAM Excellent, WELL Core & Shell Silver, E+C- E2C2, BiodiverCity ou encore WiredScore Platinum) devant être inauguré en 2020 vient remplacer un ancien ensemble de bureaux après un premier projet infructueux lancé en 2010 par Silic, racheté trois ans plus tard par Icade.

Défini par son développeur comme un « îlot urbain », le programme « Origine », conçu par l’architecte Quadri Fiore proposera 69 000 mètres carrés de bureaux. Cet immeuble qui mêlera béton et bois pour sa structure hébergera sur 51 000 mètres carrés le nouveau siège de TechnipFMC. Les surfaces restantes cherchent toujours preneurs. « C’est un projet important pour la compagnie. Ce qui est important pour nous ce n’est pas seulement la localisation, c’est aussi l’environnement. C’est une opportunité de faire travailler 3 000 personnes près de Paris », a déclaré Douglas J.Pferdehirt, le directeur général de TechnipFMC lors d’un discours durant la cérémonie.

L’immeuble Origine développera 69 000 mètres carrés et hébergera sur 51 000 mètres carrés le siège de TechnipFMC – Maud Caubet Architectes & Quadri Fiore Architecture

« Je suis très content d’accueillir bientôt à Nanterre l’entreprise TechnipFMC »

Attenant aux bureaux, l’immeuble « Nouvel Vague » imaginé par Maud Caubet offrira 145 logements, dont certains sociaux. « Tous les appartements ont été vendus en une seule journée, ils ont rencontré un grand sucés », lâche Olivier Wigniolle. « Dix-neuf familles de Nanterre qui habitent aujourd’hui dans du logement HLM vont être accédant à la propriété ici, au pied de l’Arena », s’est félicité le maire de Nanterre, Patrick Jarry (Divers gauche) qui s’en est dit « immensément heureux ».

« C’est un projet très emblématique pour Paris La Défense (PLD), car ce projet à cet emplacement ci est très symbolique de la mutation qui est en train de s’opérer ici. Le centre de gravité du quartier d’affaires se déplace progressivement. Pendant des années le quartier d’affaires était enfermé dans « la poire », l’inauguration l’année dernière de l’arena a marqué cet évolution », a confié pour sa part Marie-Célie Guillaume, la DG de PLD.

L’arrivée d’ici deux ans de TechnipFMC qui quittera sa tour Adria située à quelques centaines de mètres de là mais aussi son siège parisien à la Porte Maillot, fait la fierté de Patrick Jarry. « Je suis très content d’accueillir bientôt à Nanterre l’entreprise TechnipFMC, après Axa et Groupama qui vient d’arriver. Nanterre fût longtemps une terre de relégation. Je suis immensément heureux de voir que des entreprises qui ont le prestige de celle de TechnipFMC viennent s’y installer », explique l’édile.

Et le maire de Nanterre s’enthousiasme aussi de l’arrivée prochaine du siège de Vinci qui investira l’immeuble Archipel ainsi que la partie bureaux de la tour des Jardins de l’Arche qui proposera essentiellement une offre hôtelière du group IHG (Holiday Inn, Staybridge Suites et Crowne Plaza). Le projet de cette tour située tout près de là, entre l’arena et le cimetière de Neuilly est développé par Adim, une filiale de Vinci. Le groupe de BTP qui vient d’obtenir son permis de construire le 20 septembre dernier indique être toujours à la recherche d’un investisseur pour sa tour et espère lancer le chantier d’ici le milieu de l’année prochaine.

145 logements composeront le programme « Nouvelle Vague » – Maud Caubet Architectes