Résidence de l’Ancre

La résidence de l'Ancre

Niché sur le parking de l’Ancre, la résidence de l’Ancre (CH 31) est construite sur le même principe que bon nombre de résidences de La Défense (la résidence Boieldieu, Lorraine, de La Défense), respectant le premier plan de masse prévoyant « l’ordre majeur » pour les tours de bureaux, « l’ordre moyen » pour les logements et « l’ordre bas » pour les commerces. Le bâtiment qui comprend 188 logements HLM, juché sur des pilotis présente une  façade en béton parsemée  de balcons intérieurs.

La réalisation avait été confiée par l’OPHLM de Courbevoie au groupe d’architectes et d’urbanistes Cabinet de Groupe d’Architectes et Urbanistes (CGAU).

 

[nggallery id=114]

 

Au cours des années 2013 et 2014, l’OPHLM de Courbevoie lance d’importants travaux de ravalement. La transformation est confiée au cabinet d’Alexandre Levandowsky. L’architecte propose l’utilisation de matériaux naturels en terre cuite, permettant un jeu de couleurs,  et la réalisation d’une façade contemporaine. Les façades « urbaines » côté rue Louis Blanc, boulevard de Neuilly et place des Saisons sont revêtues  de bardages en terre cuite de cinq teintes formant un camaïeu dégradé alliant  brique, violine, rouge orangé, champagne et blanc. Les façades nord-est correspondant au « mail piétons » sont traitées en enduits grain fin de couleur blanc cassé. Un auvent a par ailleurs été créé en partie haute pour former un couronnement. A l’intérieur du patio de la résidence, les façades sont enduites « grain fin » de couleur ocre rouge clair apportant ainsi de la couleur dans ce dernier.

Articles similaires