Vu du sol c’est une grande tache blanche mais en s’élevant dans le ciel la forme révèle un blanchon. A quelques jours du premier tour de l’élection présidentielle, la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) a souhaité interpeller les onze candidats sur les milliers d’espèces animales en voie de disparition sur terre, mais aussi sensibiliser le public à cette cause.

Durant la nuit de mardi à mercredi une vingtaine de ses membres a dessiné à la craie blanche et noire avec l’artiste Mat-thieu sur la place de La Défense un immense bébé phoque de 70 mètres sur 50 représentant environ 350 mètres carrés.

Une œuvre qui a disparu peu à peu sous les pas des passants

Au cours de la journée cette anamorphose géante s’est effacée peu à peu sous les pas des passants symbolisant ainsi la disparation de milliers d’espèce animales à cause des agissements de l’homme au quotidien.

La LPO qui a interpellé les candidats sur Twitter regrette l’absence de ce sujet majeur dans les programmes des candidats et explique que selon un sondage Ifop, plus de 80 % des français en font un enjeu prioritaire de cette élection. Et l’association, tire la sonnette d’alarme en rappelant que 32 % d’espèces évaluées se sont déjà éteintes ou sont menacées ou que 23 % d’oiseaux communs comme des moineaux ou des mésanges ont disparu dans les métropoles entre 1989 et 2015.