Nouvelle ambition pour Les Extatiques. Alors que l’édition 2020 de Garden Parvis a été annulée à cause du Coronavirus (Covid-19), Paris La Défense maintient en revanche Les Extatiques, l’animation consacrée à l’art urbain. La troisième édition de cette manifestation culturelle s’ouvrira le 26 juin prochain sur l’esplanade de La Défense mais aussi et pour la première fois en dehors du quartier d’affaires. Organisée en partenariat avec le département des Hauts-de-Seine, l’animation culturelle se déroulera en parallèle dans les jardins de La Seine Musicale, sur l’Ile-Seguin, à Boulogne.

Pour cette troisième édition qui s’achèvera le 4 octobre prochain plusieurs artistes exposeront leurs œuvres éphémères à La Défense et à la Seine Musicale. Dès le début de l’été Fabrice Hyber déploiera ses sculptures fontaines : « Hommes de Bessines » dans le bassin Takis et un « Jardin Extatique » à La Seine Musicale. Le jeune colombien, Ivan Argote présentera son projet « Strenghlessness » le long de l’axe historique. Enfin Carlos Cruz-Diez, décédé l’an passé laissera son empreinte dans le quartier d’affaires avec une œuvre circulaire et colorée. Cette structure permettra aux passants de pénétrer à l’intérieur.

Le défunt artiste Carlos Cruz-Diez dévoilera cette ouvre circulaire et colorée – JB Lepeltier

A la Seine Musicale, Matteo Nasini, artiste italien, installera une sculpture sonore tandis que Julie C. Fortier, artiste québécoise proposera un jardin olfactif. Elsa Sahal proposera quant à elle une sorte de « méandre vivant ».

« Éclectique, jouissive, colorée, cette nouvelle édition invite à une déambulation, à une promenade surprenante par les formes des œuvres et leur sens caché qui se révèlent progressivement à leur contact », promet Fabrice Bousteau, commissaire de l’exposition.

L’artiste Elsa Shal présentera cette oeuvre à la Seine Musicale – JB Lepeltier