Des visages complètement déformés. Quelques semaines après avoir posé son studio photos les 19 et 20 juillet dernier au beau milieu de l’esplanade, l’artiste italien Tadao Cern vous fait découvrir son exposition hilarante.

A l’aide d’une puissante soufflerie, des bourrasques de vent étaient envoyées au visage des participants photographiés par l’artiste. Le résultat est délirant et offre une série de clichés décalés et des expressions faciales plus drôles les unes que les autres.

La vingtaine de photos d’inconnus est affichée au verso des « Sucette Mupi » de JCDecaux qui accueillent l’autre exposition « L’air des espaces d’air ». L’exposition est organisée à l’occasion de la seconde édition des Extatiques 2019 et s’achèvera le 6 octobre prochain.