L’Araignée Rouge de Calder s’est dégagée de ses échafaudages

Après de long mois de travaux de restauration, l'Araignée Rouge de Calder est de nouveau visible.

L'Araignée Rouge de Calder en décembre 2016 - Defense-92.fr

Elle a retrouvé son rouge pétant. Après de longs mois de travaux de restauration débutés en mai dernier, la grande Araignée Rouge du célèbre artiste Calder créée il y a quarante ans, en 1976 l’année de sa mort, est de nouveau visible. Le démontage des échafaudages s’est achevé il y a quelques jours laissant de nouveau apparaitre cette œuvre iconique qui a retrouvé sa couleur d’origine : le Rouge Calder.

Pour mener à bien cette restauration opérée par les entreprises Arnholdt pour les échafaudages, JPB et Atlantic pour les opérations de décapage et de remise en peinture, et Atelier Anne-Cécile et A-Corros pour restauration et la coordination générale, ce sont pas moins de 620 pots de peinture qui ont été nécessaires après un décapage complet de l’œuvre d’acier.

Une œuvre de 65 tonnes

Si la grande Araignée Rouge est de nouveau apparente les travaux ne sont toutefois pas complètement achevés. Ils vont se poursuivre encore durant quelques semaines avec le déploiement d’un système d’éclairage pour mieux mettre en valeur la sculpture la nuit. Et pour accompagner la renaissance du Calder, Defacto l’établissement de gestion et d’animation de La Défense organise actuellement une exposition sur la place de La Défense, tout autour de l’œuvre pour rendre hommage à son créateur.

Sur commande de l’Établissement Public d’Aménagement de La Défense (EPAD) en 1972, l’artiste avait pour consigne de créer “une œuvre puissante”, en résonance avec la monumentalité du site et qui s’inscrirait comme repère évident. Alexander Calder a alors proposé un grand Stabile rouge qui reposerait directement sur la dalle dans l’alignement du CNIT. La grande sculpture a encore de quoi impressionner avec ses mensurations : 15 mètres de haut, 25 mètres de long pour 15 mètres de large avec un poids de 65 tonnes.

La maquette de l'Araignée Rouge de Calder devant la véritable oeuvre en 1976 - Fond d’archives Defacto

La maquette de l’Araignée Rouge de Calder devant la véritable oeuvre en 1976 – Fond d’archives Defacto