Eugene Richards, un demi-siècle de photojournalisme exposé au sommet de l’Arche

Jusqu’au 10 janvier prochain "l’Arche du photojournalisme" installée sur le Toit de la Grande Arche accueille une rétrospective du célèbre photographe américain Eugene Richards.

Le photographe Eugene Richards posant devant ses photographies à l’Arche du photojournalisme sur le Toit de la Grande Arche le 26 octobre 2017 - Defense-92.fr

C’est un monument de la photographie. L’illustre photojournaliste américain Eugene Richards s’expose jusqu’au début de l’année prochaine dans le quartier de La Défense. Le Toit de la Grande Arche héberge jusqu’au 10 janvier 2018 dans son vaste espace consacré au photojournalisme une rétrospective du célèbre photographe âgé aujourd’hui de 73 ans. Cette seconde exposition à l’Arche succède à « Too Young To wedd » de Stéphanie Sinclair.

A travers quatorze chapitres non linéaires l’exposition baptisée « The Run-On of Time » (« La Course du Temps ») dévoile quelques 170 clichés -principalement en noir et blanc- de l’artiste. Lauréat des plus prestigieux prix de photographie à travers le monde, l’ancien membre de l’agence Magnum et collaborateur du magazine Life présente avec ces tirages sa vaste production réalisée durant ces cinquante dernières années.

« Quand j’ai eu le privilège de prendre la direction de cette Arche du photojournalisme, une de mes premières pensées a été de faire une grande rétrospective avec Eugene qui est un photographe que j’adore et on a commencé à travailler ensemble en janvier (2017, ndlr) » confie Jean-François Leroy, directeur artistique de cet espace d’exposition niché à une centaine de mètres de haut.

« C’est l’un des photographes qui a sans doute le plus influencé des générations de photographes »

« Il y a quelques semaines à Perpignan je me suis amusé à faire un sondage en demandant à beaucoup de photographes quel était leur photographe préféré et il y en a au moins sept sur dix qui m’ont répondu Eugene Richards, explique Jean-François Leroy. C’est l’un des photographes qui a sans doute le plus influencé des générations de photographes ».

L’exposition « The Run-On of Time » est à découvrir jusqu’au 10 janvier 2018 – Defense-92.fr

« Cette exposition est basée sur une vie complexe, je ne m’en étais pas rendu compte jusqu’ici mais il y a plus de cinquante ans d’œuvres derrière moi » lâche Eugene Richards se qualifiant désormais comme un « vieil homme ». « J’ai une vie qui est basée beaucoup sur les livres, j’ai eu des missions ici et là mais je n’ai pas travaillé à long terme comme on peut l’imaginer pour le photojournalisme » poursuit l’artiste.

Né à Dorchester dans le Massachusetts en 1944, Eugene Richards fît des études de littérature et de journalisme avant d’apprendre la photographie auprès de Minor White, une autre légende en la matière. Refusant le service militaire et surtout étant contre la guerre du Vietnam, il intégra un service civil et partit dans l’Arkansas. Son premier livre vendu seulement quelques cents paraîtra en 1973.

Du combat de sa femme contre le cancer du sein à la guerre en Irak

Au cours de sa longue carrière il va alors publier des dizaines de reportages dans des revues et sortira dix-sept livres portant bien souvent sur des thèmes tragiques comme sur le combat de sa première femme Dorothea contre le cancer du sein, la vie des différentes populations de Boston, le destin des patients et médecins au sein des urgences d’un hôpital de Denver, la misère et les ravages de la drogue à Manhattan, les attentats du World Trade Center ou encore les dommages de la guerre en Irak… Différents chapitres de son œuvre qui sont ainsi à contempler en grands formats.

L’exposition « The Run-On of Time » est à découvrir tous les jours sur le Toit de l’Arche entre 10 heures et 19 heures. Plusieurs tarifs d’accès pour le Toit de l’Arche sont proposés en plus du plein tarif aux enfants, aux étudiants, aux personnes âgées ou aux chômeurs. En plein tarif comptez 19 euros pour un accès au Toit et à l’exposition. L’accès au Toit seul étant fixé à 15 euros (4 euros en plus pour l’expo). Informations supplémentaires ici.

Quelques 170 clichés d’Eugene Richards sont exposés à l’Arche du photojournalisme – Defense-92.fr