La U Arena en lice pour être le stade de l’année 2017

Jusqu'à présent, un seul stade français, l'Atlantique à Bordeaux, a remporté ce prix. Inauguré en septembre dernier la U Arena concourt pour être le stade de l’année 2017.

La U Arena concourt pour être élu le stade de l’année 2017 - Defense-92.fr

L’année dernière, c’était l’Istanbul Vodafone Park à Beşiktaş, qui est devenu le premier stade turc à remporter par le vote du publique le « Stadium of the Year » organisé par le site internet Stadiumdb.com. Le jury avait lui désigné l’ex-stade des JO de 2012, le « London Stadium », à Londres. Si à ce jour il n’existe qu’un seul stade en France à avoir remporté ce prix (le Matmut Atlantique à Bordeaux), la U Arena inaugurée en septembre dernier pourrait devenir le second. La grande enceinte multimodale construite pour le Racing 92 fait partie des 27 candidats à concourir pour être le « Stade de l’année 2017 « .

Le plus récent stade de rugby de France présente de nombreux atouts pour l’emporter. Outre qu’il est le seul stade français sur la liste, il est aussi l’unique à avoir un toit permanent. « Avec un fort concept architectural et un modèle d’affaires, il est sûrement parmi les meilleurs », explique le site internet dans un communiqué. Face à ce nouvel équipement de La Défense qui a accueilli les Stones en octobre on retrouve entre autres le stade Mercedes-Benz (Atlanta, Etats-Unis), le Estadio Nemesio Díez (Mexico, Mexique), Intility Arena (Oslo, Norvege), l’Intility Arena (Oyem, Gabon) ou encore Wanda Metropolitano (Madrid, Espagne).

Le lauréat sera à la fois désigné par un jury d’expert mais aussi par le public. Jusqu’à présent, 39 000 personnes de plus de 100 pays ont voté. La plate-forme de vote est construite de manière à permettre le vote à partir d’un appareil individuel, qu’il s’agisse d’un smartphone, d’un ordinateur portable ou d’une tablette. La plateforme de vote restera ouverte jusqu’au 4 mars prochain à minuit. Pour participer, l’électeur doit choisir non pas un, mais cinq stades de haut niveau, du meilleur (5 étoiles) au dernier meilleur (1 étoile).

Les deux prix seront dévoilés le 7 mars prochain

Le prix du jury sera lui décerné par un panel d’architectes de stade expérimentés, issus de différents pays et entreprises. Les jurés de cette année sont Nick Birmingham (Arup Associates, Londres), Riccardo Cestari (Londres), Bünyamin Derman (DB Architectes, Istanbul), Maria Sipińska-Małaszyńska (APA Sipińska Małaszyński, Varsovie) et le mondialement connu Sergei Tchoban (SPEECH, Berlin). Entre eux, les jurés ont participé à la conception de plus d’une douzaine des meilleurs stades modernes.

Le jury annoncera d’abord une liste de dix finalistes le 26 février. L’annonce du stade gagnant est attendue le 7 mars, sous réserve de modifications si l’évaluation des finalistes prend un peu plus de temps. Le stade avec le plus grand soutien du public sera également dévoilé le 7 mars prochain.

Stadium of the Year est une compétition non commerciale lancée il y a huit ans par Stadiony.net et StadiumDB.com, deux sites spécialisés dans les stades de football. Il a grandi pour devenir le plus grand vote ouvert de son genre, auquel tout le monde peut participer. Reconnus internationalement, les prix ont été créés pour montrer l’appréciation de la meilleure architecture et identité du football.