Pas de voitures à l’horizon ni même de camions et autre deux roues-motorisés. Pour cette dixième édition de « Quais Libres » les promeneurs et cyclistes étaient au rendez-vous ce dimanche 8 septembre. Après une annulation des éditions 2016 et 2017 en raison de la menace terroriste et une formule 2018 gâchée par la pluie, la formule de cette année aura retrouvé la recette du succès. Sur six kilomètres les quais de Seine de Puteaux, Courbevoie et Asnières-sur-Seine étaient dévolus, le temps d’une petite journée, aux modes doux mais aussi aux jeux.

« C’est très appréciable de pouvoir se balader sur les quais le long de la Seine », confie Yolande, habitante retraitée de Courbevoie. Tout comme elle, des milliers de promeneurs ont profité de cette journée un poil nuageuse et des quais où circulent le reste du temps les véhicules.

Une journée appréciée mais que certains ont jugé « trop courte » comme Christophe Grebert, l’élu d’opposition de Puteaux. « Et pourquoi pas recommencer une fois par mois et tout le long de la Seine, du nord au sud des Hauts de Seine ? », s’interroge ce féru de vélo.

Une idée également partagée sur Twitter par de nombreux autres élus de tous bords des trois villes mais aussi par des habitants qui disent souhaiter que l’opération Quais Libres se déroule un jour par mois.