A défaut d’avoir pu enfouir l’avenue Charles-de-Gaulle, la ville de Neuilly-sur-Seine va se contenter d’un vaste réaménagement. L’axe majeur d’1,8 kilomètre qui relie la Porte Maillot de Paris à La Défense, permettant notamment aux automobilistes de rejoindre depuis le boulevard périphérique les autoroutes A13, A14 et A86, mais aussi une bonne partie de l’ouest parisien avec 150 000 véhicules par jour va être d’ici 2021 complètement repensé. L’objectif de ce projet chiffré à 54 millions d’euros a pour ambition de mieux intégrer cette autoroute urbaine qui coupe depuis des décennies la ville de Neuilly en deux.

Les contre-allées fréquentées quotidiennement par 8 000 riverains, devenues au fil des années un parking géant vont être transformées en un lieu de vie avec des mosaïques d’espaces verts insérés tout le long. La vie sera donc bien plus présente avec la création de 20 000 mètres carrés d’espaces végétalisés, incluant la plantation de 70 000 arbustes et de 20 000 plantes vivaces et par l’apparition de vingt-cinq pavillons abritant kiosques, conciergerie, atelier vélo ou encore lieux d’exposition seront répartis tout le long de l’axe historique imaginé par André Lenotre.

Les contre-allées seront transformés en lieux de vie – DR

Le stationnement en surface ne s’effacera pas totalement. 225 places viendront s’ajouter aux 450 places du nouveau parking de Madrid et des 450 autres places du futur parking Charles-de-Gaulle qui sera construit entre la rue Louis-Philippe et la rue de l’hôtel de ville et dont la livraison est prévue au printemps 2020. D’avantage de places pour les deux-roues viendront compléter ce dispositif.

Au niveau de l’entrée du tunnel de Neuilly, là où a été enfouie une partie de l’autoroute à la fin des années 80, de grandes pelouses seront créées sur la dalle de Madrid, dont la ville a obtenu le transfert de propriété de l’État à son profit au mois de janvier 2017, en même temps que ceux des trottoirs et des contre-allées.

L’axe stratégique conservera à terme ses 2×4 voies de circulation, mais celles-ci seront réduites passant de 3,20 mètres de large à 2,80 mètres. Et malgré cette petite réduction, la municipalité Divers Droites de Neuilly affirme que la place pour les piétons sera considérablement augmentée avec 60 % d’espaces dédiés contre 8 % actuellement.

La partie couverte de l’avenue Charles de Gaulle va accueillir une pelouse géante – DR

Mais ce projet qui va permettre de mieux intégrer l’avenue dans sa ville et d’atténuer cette cassure est loin de faire l’unanimité. Philippe Bonnamy, le fondateur de l’association « Pas d’Autoroute à Neuilly » espère toujours l’enfouissement de l’avenue, un projet porté à la fin des années 2000 mais écarté en raison de son coût faramineux, entre 1 et 1,5 milliard d’euros et ses difficultés techniques par la présence entre autres de la ligne 1 du métro.

Lancés depuis le 14 janvier les travaux préparatoires ont débuté face à l’église Saint Jean-Baptiste, sur la dalle de Madrid. Des bungalows de chantier vont être installés pour constituer une base-vie regroupant réfectoires, vestiaires, salles de réunions,… pour les ouvriers et encadrants des travaux pendant toute la durée du chantier. Afin de procéder à cette installation, la jardinière située sur la dalle sera donc supprimée.

La présentation du projet et son phasage est à retrouver ci-dessous :