Le lien entre La Défense et les Terrasses de Nanterre avait été considérablement amélioré il y a quelques années avec l’arrivée de la Paris La Défense Arena. Mais aujourd’hui Paris La Défense veut faire encore mieux. L’établissement public chargé d’aménager et de gérer le quartier d’affaires a lancé une consultation pour mettre en place un accord cadre mono-attributaire afin de mener la réalisation de missions de maîtrise d’œuvre pour la requalification des espaces publics sur le secteur « Grande Arche Jonction Ouest ».

L’objectif est d’améliorer la liaison entre le jardin Gilles Clément et le pied de la Grande Arche – Defense-92.fr

Ce secteur « Grande Arche Jonction Ouest » s’étend de la Paris La Défense Arena jusqu’au socle de la Grande Arche par le jardin Gilles Clément, et de la nouvelle liaison douce et s’étale au Nord et au Sud, en allant du carrefour entre le boulevard circulaire et celui de La Défense (dit le Rond-point de la Folie) où se trouve l’oeuvre d’art Slat jusqu’à l’échangeur en partie désaffecté situé à l’arrière du Westfield Les 4 Temps, au niveau de la tour Pacific.

« Ce projet comprendrait, la réalisation d’une connexion piétonne entre la dalle et le jardin Gilles Clément, l’optimisation des voies routières, la reprise des revêtements, de l’éclairage public, au besoin de l’étanchéité, des réseaux, et l’intégration d’espaces verts… Les missions pourraient être confiées au titulaire en un ou plusieurs marchés subséquents, sur tout ou partie du périmètre de l’accord-cadre », précise Paris La Défense dans son dossier de consultation.

Le secteur du « Rond-point de la Folie » avec l’oeuvre du Slat devrait être réaménagé – Defense-92.fr

Paris La Défense ambitionne ainsi plusieurs ambitions dont l’amélioration de la lisibilité des flux et le confort d’usage par son rôle de connectivité entre « le niveau haut et le niveau bas ». Les études devront mener sur plusieurs réflexions dont la création d’un nouveau lieu d’usages et de valorisation paysagère en intégrant les flux piétons et des espaces végétalisés, le redimensionnement des trois voiries du boulevard circulaire, au pied de l’Arche afin de dégager le maximum d’espace public, pour permettre l’insertion d’une voie pour les mobilités douces, tout en garantissant une traversée mais aussi la disparition éventuelle de la grande Jetée de Paul Chemetov ouverte en 1996 et fermée depuis plusieurs années déjà. D’autres pistes pourraient être étudiées avec l’aménagement d’une station de taxi et VTC et la création d’une station d’autocars et de bus.

La Jetée de Paul Chemetov pourrait disparaître dans le cadre de ce projet de réaménagement – Defense-92.fr