Courbevoie réinvente le parc Freudenstadt

La ville de Courbevoie a dévoilé les contours du futur parc de Freudenstadt qui sera réaménagé en liaison douce pour mieux réunir La Défense et Charras.

Dans les prochaines années la ville de Courbevoie va entièrement réaménager le parc Freudenstadt - DR

Les contours du futur parc Freudenstadt se dévoilent. La ville de Courbevoie vient de désigner ce mercredi via un jury de onze membres, à la quasi-unanimité le projet « C » de l’agence In Situ pour réaménager cet espace vert de 5 700 mètres carrés en une coulée verte permettant d’offrir une meilleure liaison entre La Défense et le quartier Charras. Un projet qui répond « le mieux au cahier des charges fixé par le jury » explique la ville dans un communiqué.

Un réaménagement rendu nécessaire par les travaux de prolongement du RER E qui entrainent depuis déjà un an une importante emprise du chantier tout le long de l’avenue Gambetta. Et ce n’est qu’à la fin du chantier à l’horizon de 2022 que l’axe sera entièrement reconfiguré. Une occasion pour la municipalité de réinventer le parc Freudenstadt créé dans les années 70 au bout de l’avenue Gambetta, devant le centre commercial Charras.

Mais ce projet de réaménagement a suscité ces derniers mois une vive inquiétude de l’opposition de gauche et de plusieurs riverains. Une pétition en ligne pour s’opposer à la modification de la voirie a recueilli près de 574 soutiens tandis que quelques 150 personnes ont rempli les questionnaires distribués par la municipalité lors de la présentation des projets le mois dernier. La préservation d’arbres, le maintien des places de stationnement et le désenclavement du square avaient alors été au cœur des préoccupations des habitants. Une opposition qui regrette avec ce choix l’abattage d’une vingtaine d’arbres.

La situation actuelle du parc Freudenstadt avec en rose la 2×2 voies vers La Défense et en bleu celle vers Charras – Carte Google

Cette requalification permettra de repenser la rue de l’Alma et la rue Baudin dont les voies seront réaménagées et végétalisées. L’avenue Gambetta sera elle ainsi reconfigurée en « Y » (voir plan ci-dessous). Avec ce projet, la municipalité entend « affirmer à nouveau sa politique volontariste en matière de développement durable ». Ce nouvel espace paysager en plein cœur de ville a pour objectif de permettre de développer les circulations douces, de préserver l’identité du parc Freudenstadt tout en développant sa surface au sol et la présence des arbres. D’autre part, ce projet qui offre une palette végétale importante, souhaite apporter un « excellent » équilibre des espaces, lesquels seront « très diversifiés » à l’intérieur même du parc avec entre autres une aire de jeux pour les enfants ou un kiosque pour les repas ou la lecture. En outre une passerelle en pente douce doit être érigée pour accéder au futur centre commercial Charras qui doit être modernisé dans les prochaines années.

« Il ne s’agira donc pas uniquement d’un site de jonction entre le centre-ville et la Défense, mais d’un véritable lieu de destination et donc d’un lieu de vie » indique la municipalité qui n’a cependant pas encore totalement arrêté tous les contours de ce choix.

Le projet, désormais enclenché doit être avalisé en commission d’appel d’offre, puis adopté au conseil municipal en février prochain.

Le schema « C » du parc Freudenstadt avec en rose la 2×2 voies vers La Défense et en bleu celle vers Charras – DR

  • Parc Freudenstadt-Charras

    Sur le 2ème schéma, la bande rouge qui empale littéralement le Parc Freudenstadt en son milieu, sera une passerelle de béton de 5 mètres de large. Sur la cinquantaine d’arbres que nous avons recensés, au moins une vingtaine seront abattus. Plus de détails sur le blog de la pétition : http://parc-charras.over-blog.com/2017/12/journee-des-stands-d-architectes.html Prenez le temps de signer notre pétition.