Les clients de Monoprix le savent, l’enseigne a toujours a su faire avec les jeux de mots pour vendre les produits de sa marque. Un brin agacé d’avoir été contraint par le gouvernement de ne plus pouvoir vendre ses produits « non-essentiels » en solidarité forcée envers les commerçants contraints d’être fermés, Monoprix a choisi l’humour comme réponse.

Depuis quelques jours les supermarchés de l’enseigne affichent de drôles de messages dans leurs allées comme au Faubourg de l’Arche. « Une commission venant de conclure que l’eau ça mouille, nous avons finalement le droit de vous vendre des parapluies », peut-on lire sur une des affiches. Une autre avec un ton tout aussi acerbe tacle les décisions gouvernementales : « Le rayon maquillage est de nouveau essentiel. Encore un coup du lobby des miroirs » sans oublier celle-là « Ceux qui ont pu penser que les déodorants n’étaient pas nécessaires ne doivent pas prendre le bus bien souvent ».

« Quand la grande distribution ridiculise le gouvernement dans une campagne marketing (brillante, par ailleurs), on peut se dire que ça ne va pas fort », s’amuse sur Twitter, Géraldine Woessner, journaliste au Point.

Ces affiches moqueuses ne devraient cependant pas rester visibles trop longtemps, les commerces non-essentiels devant rouvrir d’ici la fin de la semaine, ce qui de facto lèvera les restrictions imposées aux grandes surfaces.

Les affiches dénoncent avec humour les mesures prises par le gouvernement – Defense-92.fr