Le Stif commande 52 nouvelles rames Francilien pour les lignes L et J

Le Conseil du Stif vient de voter le financement de l’achat par la Sncf de 52 nouvelles rames de trains Francilien pour le réseau de Paris Saint-Lazare sur les lignes L et J. Insuffisant estime l'association Plus de Trains.

Une rame Francilien à Paris Saint-Lazare - Defense-92.fr

De nouvelles rames Francilien pour les lignes L et J. Le Conseil du Stif vient de voter il y a quelques jours le financement pour l’achat par la Sncf de 52 nouvelles rames de trains Francilien pour le réseau de Paris Saint-Lazare. Sur la ligne L et plus précisément sur les branches de Versailles Rive-Droite et Saint-Nom la Bretèche qui desservent La Défense, ces nouveaux trains doivent venir remplacer les actuelles rames Z 6400.

L’arrivée de ce nouveau matériel roulant va s’accompagner également de l’adaptation par des aménagements sur le réseau par la Sncf avec un renforcement électrique des lignes pour assurer la circulation simultanée d’un plus grand nombre de trains ou encore l’amélioration de la signalisation afin d’optimiser l’exploitation de ces nouveaux matériels. Sur la ligne L, le viaduc de Marly subit également des travaux de rénovation afin de pouvoir voir circuler les Franciliens.

Ces 52 rames seront financées à cent pour cent par le Stif pour un montant total de 500 millions d’euros, détail le syndicat des transports en Ile-de-France qui précise qu’elles seront livrées à partir de mars 2018. Elles porteront ainsi, à 134 éléments, le nombre de Franciliens déployés sur le réseau Paris Saint Lazare.

Un remplacement complet d’ici 2018 ?

“D’ici 2018, une ou deux tranches optionnelles du marché seront activées pour permettre l’équipement complet du réseau (pour une cinquantaine de rames supplémentaires, ndlr) Paris Saint-Lazare, en matériel neuf et le déploiement de Franciliens sur la branche Paris-Provins de la ligne P qui sera électrifiée” décrit le Stif.

Mais pour l’association Plus de trains pour La Défense, le compte n’y est pas. “La commande annoncée (52 rames) ne correspond pas aux engagements pris car environ 100 nouvelles rames sont nécessaires, s’agace l’association d’usagers. Pourtant le matériel adéquat (rames Franciliens) est disponible rapidement et l’usine de Bombardier à Valenciennes peut augmenter ses cadences pour moderniser les trains Saint Lazare d’ici 2020, comme promis”.

Car l’association craint que le Stif et la Sncf ne renoncent à commander cette seconde tranche en faisant venir les actuelles rames de la ligne du RER E (Z 22500) qui seront remplacées à l’occasion du prolongement de la ligne vers Mantes-la-Jolie via La Défense. Ces rames à deux niveaux mises en service entre 1996 et 2000 auront alors en 2022 (lors de la mise en service du premier tronçon du prolongement du RER E jusqu’à Nanterre) 25 ans d’âge en moyenne.