La fameuse relève des conducteurs du RER A va-t-elle enfin être supprimée en gare de Nanterre-Préfecture ? Ce vieux projet voulu pour Nicolas Sarkozy, alors président de la république et demandé depuis des années par des associations d’usagers revient une nouvelle fois sur le tapis. La présidente de la Région et d’Ile-de-France Mobilités (IDFM), Valérie Pécresse a relancé l’idée la semaine dernière en marge d’une rencontre avec des associations et des élus des branche Cergy et Poissy du RER A, organisée afin « d’échanger sur cette situation difficile ».

« Je souhaite également que nous puissions enfin aboutir à la suppression de la relève des conducteurs (entre ceux de la RATP et la SNCF, qui exploite les branches de Cergy et Poissy) à Nanterre-Préfecture. Notre étude sur le sujet doit s’achever en fin d’année et devrait nous permettre de passer aux actes rapidement », promet la présidente de la région qui a par ailleurs annoncé le déblocage d’une enveloppe de 500 000 euros pour qu’une étude soit menée par la SNCF. L’entreprise ferroviaire qui exploite les branches de Cergy et Poissy devra moderniser la signalisation pour faire passer la cadence des trains de 15 à 16 par heure entre Achères et Cergy afin de soulager la situation des 65 000 voyageurs qui l’empruntent. Une autre étude devra permettre de revoir le cadencement des trains sur la ligne L entre Paris Saint-Lazare et Nanterre-Université (aujourd’hui, les trains sont espacés de 4 ou 8 minutes ce qui entraine un déséquilibre de charge entre les trains) afin de pouvoir avoir des trains mieux remplis.

Si la ponctualité du RER A s’est améliorée entre 2017 et 2018 (3,7 points en plus), elle reste cependant peu performante avec 90 % de trains à l’heure. Sur la branche de Cergy, le gain est désormais à 8,2 points en heure de pointe du matin et 13 points en heure de pointe du soir (cumul à fin novembre), mais ces chiffres restent autour de 80 % ce qui « n’est pas acceptable » pour IDFM. « Il est à noter que la ponctualité globale du RER A a dépassé les 92 % en décembre 2018 », souligne IDFM dans un communiqué.