Les prolongements du T2 et du T1 chamboulent les lignes de bus

Les prolongements du T2 et du T1 chamboulent les lignes de bus

C’est le grand chamboulement pour les lignes de bus. Avec l’arrivée du prolongement du T2 entre La Défense et le Pont de Bezons, ce sont pas moins de 16 lignes de bus qui voient leur trajet modifié, raccourci voire même pour certaines supprimé depuis le lundi 19 novembre 2012. Si la ligne 73 qui relie le Musée d’Orsay à La Garenne-Colombes Place de Belgique, ne verra pas son trajet modifié se sera bien la seule dans le secteur. Il s’agit de la seule ligne maintenue sur l’axe du tramway, car elle assure une desserte complémentaire dans Courbevoie, dans le quartier de l’université Léonard de Vinci.

En revanche la ligne 272 ouverte en février 1955 se retrouve amputée. L’itinéraire compris entre La Défense et le Pont de Bezons est repris par le T2. La partie restante de la ligne fusionne avec la ligne 161 entre la gare d’Argenteuil et Pont de Bezons. A l’ouest, elle est prolongée entre Sartrouville – De Gaulle et la gare de Sartrouville, via l’itinéraire déjà emprunté en soirée. Cela permet une meilleure lisibilité du réseau, car cette desserte remplace les services partiels de la ligne 9 de TVO. La cité des Indes à Sartrouville sera donc reliée par une même ligne à la fois au terminus du T2 et au réseau ferré. La ligne sera désormais exploitée avec des bus articulés, augmentant ainsi la capacité des bus de 70 places à 100 places. La ligne fonctionne désormais de 4h32 à 1h52. Un bus circule toutes les 6 minutes en heure de pointe et 1 bus toutes les 10 minutes en heure creuse.

La ligne 161 ouverte en février 1946 est donc supprimée.

La ligne 262, créée en décembre 1948 est elle aussi raccourcie. L’itinéraire compris entre La Défense et le Pont de Bezons est repris par le T2 du tram. La ligne est déviée entre le carrefour Grand Cerf et le Pont de Bezons via le centre-ville de Bezons et l’ancien itinéraire de la ligne 163. Un service de navette bus est mis en place entre Pont de Bezons et la Défense, assurant deux départs à Pont de Bezons à 5h15 et 5h23. Cela permet de conserver l’amplitude de service offerte jusque là par la 262 et la 272 en assurant des trajets vers la Défense avant 5h30, soit avant le premier départ du T2 depuis Pont de Bezons (arrivée à Lla Défense vers 5h38). L’offre de la ligne est renforcée. La ligne fonctionne entre 5h00 et 22h00. Un bus circule toutes les 10 minutes en heure de pointe et 1 bus toutes les 12 minutes en heure creuse.

La ligne 267, créée en juin 1999 est supprimée. L’itinéraire compris entre le Pont de Bezons et la Gare d’Argenteuil, desservi uniquement par quelques courses en heure de pointe, est supprimé car intégralement en doublon avec la ligne 272. Le reste de son itinéraire est fusionné avec le tronçon Nanterre Ville – Rueil RER de la ligne 367.

La 367 mise en service en octobre 1992 est elle aussi modifiée. L’itinéraire de la ligne entre la gare de Colombes et de Nanterre-Ville RER est repris par la ligne 378. La ligne maintient son itinéraire actuel entre la gare de Rueil-Malmaison et celle de Nanterre-Ville. Elle rejoint ensuite, par un itinéraire nouveau, l’ancienne ligne 267 dont elle reprend l’itinéraire jusqu’au Pont de Bezons. Son amplitude est de 5h20 à 22h30. Un bus circule toutes les 10 minutes en heure de pointe et 1 toute les 20 minutes en heure creuse.

Ouverte le 26 septembre 1988, la ligne de bus 378 entre Asnières-Gennevilliers Les Courtilles et Nanterre-Ville RER est réorganisée. L’itinéraire compris entre la place de Belgique et le Pont de Bezons est repris par le T2. L’itinéraire compris entre le Pont de Bezons et Grand Cerf est repris par la ligne 262 et par la ligne 6 exploitée par TVO. La ligne est prolongée à l’ouest en reprenant l’itinéraire de la ligne 358 jusqu’à Rueil-Ville. La ligne fonctionne entre 5h10 et 1h00. En heure de pointe 1 bus circule toutes les 9 minutes et 1 toutes les 12 minutes en heure creuse.

La ligne 358 qui reliait Rueil-Malmaison à La Garenne-Colombes – Europe ouverte en octobre 1992 est supprimée ainsi que la 363 également ouverte en 1992, mais en avril qui effectuait le parcours Lycée de Carrières-sur-Seine Bezons et Pont de Bezons – Rive Droite.

La mise en service du prolongement du T1 le jeudi 15 novembre 2012 entraine aussi des modifications dans les lignes de bus qui se dirigent vers La Défense, à savoir les lignes 178 et 276.

Pour la 178 mise en service en octobre 1951, l’itinéraire compris entre Gennevilliers RER et la Mairie de Villeneuve-la-Garenne est repris par le T1. L’itinéraire compris entre Mairie de Villeneuve-la-Garenne et la place Paul Herbé est assuré par la ligne 177. La ligne relie désormais La Défense à Gennevilliers RER. La ligne fonctionne de 5h30 à 23h30 avec 1 bus toutes les 7 minutes en heure de pointe et 1 toutes les 9 minutes en heure creuse.

Pour la 276, cette ligne ouverte en septembre 2001, relie La Défense au nouveau terminus du T1 Les Courtilles. La desserte du port jusqu’au métro Gabriel Péri est reprise par les lignes 340 et 577. Cette ligne, ayant déjà vu son offre d’heure de pointe doublée en 2011, circulera également en heures creuses. Il s’agit d’offrir une alternative à l’utilisation du métro pour rejoindre La Défense depuis le terminus du T1. Cette ligne a une vocation express avec un nombre d’arrêts limité et l’utilisation des autoroutes A86 et A14 (tunnel de La Défense). Son amplitude est de 6h25 à 20h30. 1 bus circule toutes les 22 minutes en heures de pointe et 1 toute les 30 minutes en heures creuse.

Sept lignes du réseau R’Bus exploitées par TVO / Véolia et Transdev dans le secteur d’Argenteuil sont également impactées.

La ligne 9 Argenteuil gare – Sartrouville gare RER : La desserte du quartier Voltaire (cité des Indes) à Sartrouville est reprise par la ligne RATP 272. Elle rejoint dorénavant la gare de Sartrouville par un itinéraire unique via les quais de Seine. Les services partiels ont été supprimés : toutes les courses relient la gare de Sartrouville à la gare d’Argenteuil. L’amplitude est de 5h00 à 23h. La ligne 9, ligne la plus forte du réseau R’Bus, a une fréquence spécifique de 8 minutes en heure de pointe et de 15 minutes en heure creuse. Les 2 gares du RER A (Sartrouville et Houilles – Carrières-sur-Seine) sont ainsi desservies avec une fréquence soutenue.

La ligne 92 est supprimée.

La ligne 6 reprend l’itinéraire entre Argenteuil et Pont de Bezons, et la ligne 367 permet de relier Pont de Bezons à Nanterre Université avec une offre beaucoup plus intéressante.

Pour la ligne 6 d’Argenteuil gare de Houilles entre Carrières-sur-Seine gare : Elle reprend l’itinéraire de la ligne 92 entre Argenteuil et Pont de Bezons, pour ensuite relier la gare de Houilles – Carrières-sur-Seine via le centre ville de Bezons. L’offre de cette ligne est doublée par rapport à l’ancienne ligne 92. L’amplitude est de 5h30 à 22h avec un 1 bus toutes les 15 minutes en heure de pointe et 1 toutes les 30 minutes en heure creuse.

Une nouvelle ligne, « la 3 » est créée: elle relie Argenteuil Sureaux au Pont de Bezons. Cette ligne relie le Pont de Bezons au secteur du Val Notre Dame via le quartier de l’Agriculture à Argenteuil avec un fonctionnement entre 5h30 et 21h30 et 1 bus toutes les 20 minutes en heure de pointe et 1 toutes les 40 minutes en heure creuse.

Pour la 34 entre Argenteuil Marché des Coteaux – Houilles – Carrières-sur-Seine Gare : Cette ligne reprend l’itinéraire de la ligne 363. Elle a donc comme itinéraire Argenteuil Marché des Coteaux – Gare de Houilles – Carrières-sur-Seine. Aux heures d’entrée et de sortie de l’établissement, la ligne dessert le lycée de Carrières-sur-Seine. Un service d’heure creuse est créé sur le tronçon de l’ancienne ligne 363. Son amplitude est de 5h30 à 22h30 avec 1 bus toute les 15 minutes et 1 bus toutes les 30 minutes en heure de pointe.

La ligne 4 qui effectue la relation entre Argenteuil gare – Houilles et Carrières-sur-Seine gare fusionne avec ligne 24.

La gare routière de La Défense est ainsi par cette occasion réorganisée. Trois lignes de bus ne partent désormais plus de La Défense. Les portes de départs de certaines lignes sont ainsi modifiées. Avec cette réorganisation certaine portes sont devenues désormais inutilisées. Ce changement concerne les lignes : 174, 178, 159, Bb, 276, 73 et 262.