Le gouvernement demande des comptes après l’incident du RER A

Coupé de lundi midi à ce jeudi matin, l'incident du RER A continue à susciter des remous. Après la région Ile-de-France c'est maintenant le gouvernement qui demande un rapport sur cet incident inédit.

La ministre en charge des transports Élisabeth Borne - DR

La ministre des transports et ex-présidente de la RATP, Élisabeth Borne, a demandé un rapport sur l’interruption du trafic de la ligne A du RER survenu entre lundi midi et jeudi matin, jugeant « inacceptable » l’incident. « Ce que je demande maintenant à SNCF Réseau (…) c’est de me faire un retour d’expérience. J’ai demandé un rapport pour la semaine prochaine pour comprendre ce qui s’est passé », a déclaré la ministre sur la chaine Public Sénat. « Et comprendre ce qui s’est passé, c’est d’abord éviter que ça ne se reproduise. Et c’est ça tout l’enjeu maintenant. On va avoir beaucoup de travaux en Ile-de-France avec le Grand Paris et ce n’est pas possible de préparer les transports de demain au détriment des transports du quotidien », a-t-elle martelé.

Avant de conclure : « Je vais demander à l’inspection de mon ministère de faire un audit de l’organisation de ces chantiers. Il n’est pas possible que ce genre d’incident se reproduise ».

Au lendemain de cette incroyable bourde qui a inondé de près de vingt-cinq tonnes d’eau boueuse le tunnel entre La Défense et Porte Maillot nécessitant l’arrêt immédiat des trains, Valérie Pécresse, la président de la région Ile-de-France et d’Ile-de-France mobilité avait elle aussi demandé un rapport et que « toute la lumière soit faite ».

Quand à une indemnisation des usagers la ministre ne s’est pas engagée sur un éventuel remboursement. « Ce n’est pas de moi que ça relève » souligne-t-elle. « Je crois que les usagers attendent surtout que le trafic reprenne et heureusement c’est ce qui s’est produit ce (jeudi) matin » a-t-elle ajouté. Contactée par le Figaro, la RATP, victime de cette bévue et consciente que l’incident à généré « une situation difficile » pour ses clients n’envisage pas de dédommagement.