Elle raconte son calvaire en fauteuil roulant dans le RER A

Elle raconte son calvaire en fauteuil roulant dans le RER A

Agée de 22ans, Charlotte, une jeune fille en fauteuil roulant explique à travers un billet sur son blog comment elle se déplace dans le RER A, équipée de son fauteuil roulant. Quand il lui prend l’envie d’aller déguster des macarons, dans une célèbre boutique des Champs Elysées, la jeune handicapée part de La Défense pour se rendre une station plus loin, à Charles de Gaulle Etoile. Si pour un valide le trajet semble simple, que nenni pour elle: « Quand je prends le RER, il y a des rampes dans les gares qui permettent d’accéder du quai au train, mais elles sont cadenassées donc il faut trouver un agent qui a les clefs… » explique- t- elle. Mais lorsqu’elle arrive pour demander de l’aide à l’un des guichets de la gare, un agent lui explique que l’ascenseur vers Paris est en panne. La solution : Prendre l’ascenseur de l’autre quai , aller vers Nanterre Préfecture, pour repartir vers Paris.

Une fois sur le quai, accompagnée d’un agent la jeune-femme témoigne de la scène cocasse : « J’attends environ 10-12 minutes qu’un agent vienne me chercher (règle n°1 : ne pas être pressé). Une fois sur le quai, l’agent que nous appellerons Patrick prend son talky et se met à crier « Ouais ! Michel ! Je te balance le PMR dans le Nelly62 (ndlr : le nom du train) ». (PMR = Personne à Mobilité Réduite). Je lève les yeux au ciel, genre mec, je suis pas un colis ».

Arrivée à Nanterre-Préfecture et après une balade dans la gare pour rejoindre le quai allant vers Paris, la jeune femme handicapée espère pouvoir se rendre sans encombre à Charles de Gaulle Etoile. Mais alors l’agent sur place (Michel) lui demande où elle va ? A quoi elle répond. L’agent en gare lui rétorque alors « A Etoile ? Mais ils ne vous ont pas dit à la Défense ? L’ascenseur à Etoile aussi est en panne ! » en poursuivant « Ah mais sauf que là, vous allez vers Paris, donc l’ascenseur du quai à la Défense sera en panne. Donc vous devez aller à Auber pour reprendre le RER dans l’autre sens ».

Charlotte explique ainsi sur son blog avoir perdu 1h30 pour faire sa longue boucle pour regagner La Défense (sans avoir pu manger ses macarons). En colère elle explique avoir écrit un long mail à la RATP.

Une dizaine de jours plus tard une réponse de la régie de transport qui gère cette partie de la ligne. Un colis. A l’intérieur une lettre d’excuse accompagnée d’un DVD de la RATP. « Sur la couverture, un vieux dans un fauteuil qui sourit à côté d’un agent » témoigne t-elle en concluant « De rage, je l’ai jeté. C’était une bonne journée ».

Son blog : http://wheelcome.net