Des télécabines entre Puteaux et La Défense

Le projet de télécabine de Pomagalski en 1968 - Poma

L’idée n’est pas nouvelle, mais elle resurgi aujourd’hui par le biais de Michel Kajdan un habitant de Puteaux. Le fondateur de l’association « Village Puteaux » relance, sur le blog de Christophe Grébert l’idée de télécabines entre Puteaux et La Défense qu’il avait déjà soumise à l’ancien maire de Puteaux Charles Ceccaldi Raynaud en 1996. L’ancien maire lui avait répondu dans un courrier en date du 9 avril 1996 jugeant l’idée « intéressante » mais présentant « des défis techniques et urbanistiques multiples ». Il ajoutait : « Certes, les atouts sont certains mais ce projet demande à être examiné par des spécialistes. Je l’ai donc transmis à l’EPAD (ndlr : aujourd’hui l’EPADESA) afin qu’ils en entreprennent l’étude ».

L’échange de courrier ne sera suivi d’aucune étude sur l’idée de projet.

Cette proposition pour pallier le manque de transports entre le bas de Puteaux et La Défense : Des télécabines qui relieraient la place de la mairie de Puteaux, à la place de La Défense soit une longueur de 750 mètres environ.

« Une gare au centre du parvis, une autre, Place de la mairie et deux mondes ne feraient plus qu’un » estime-t-il , expliquant que le quartier de La Défense s’est construit en tournant le dos à Puteaux et ses habitants. Il souhaite que sa proposition soit avant tout étudiée et débattue.

La ligne partirait sous l’esplanade de la Mairie de Puteaux, dans une partie du volume occupé par un parking souterrain; cette station desservirait le centre de Puteaux « son implantation souterraine préserverait l’esthétique du site » explique Michel Kajdan. La ligne surplomberait la rue Anatole France, puis longerait la rue Jean Moulin. La ligne passerait alors entre la tour EDF et la tour Atlantique pour se aboutir à la place de La Défense, au pied du bassin Agam. A l’origine de l’idée, la tour PB 6 (EDF) n’existait pas et la ligne devait passer à la place de la tour ou bien sur la tour avant de redescendre. Mais la conception de la tour EDF aujourd’hui ne permet pas la réalisation d’un tel ouvrage.

Ce genre d’équipement qui pourrait être estimé entre 50M€ et 100M€ , existe déjà en milieu urbain dans le monde, en Colombie à Medellin, à Quito en Equateur, à Jinggangshan en Chine,… réalisé par la société française Poma. Il peut atteindre les 6m/sec permettant de relier les deux extrémités en deux minutes. Il pourrait être exploité de manière payante par un opérateur privé ou public comme la RATP.

D’ailleurs Jean Pomagalski, fondateur de la société Poma avait imaginé à la fin des années 60 des télécabines à La Défense le long du boulevard circulaire nord, comme on peut les voir sur l’image (ci-contre).

Michel Kadjan avance plusieurs points positifs avec son idée : « Un investissement limité, au regard des moyens terrestres; une solution efficace et élégante s’inscrivant dans un cadre de développement durable; un confort couplé à un agrément, une curiosité touristique drainante et une liaison gagnante/gagnante pour les deux sites ».

Cette idée deviendra t-elle projet ? des télécabines relieront-elles dans le futur La Défense à Puteaux ? Ceci est aujourd’hui soumis au débat sur le blog de Christophe Grébert, candidat à la mairie de Puteaux en 2014.