Ça coince pour le financement du prolongement d’Eole

A quelques mois du démarrage des travaux de prolongement du RER E vers Mantes La Jolie par La Défense, le financement n'est toujours pas bouclé, la mairie de Paris rechigne à payer sa part.

Une rame du RER E en gare de Haussmann Saint-Lazare - Defense-92.fr

Les travaux du prolongement d’Eole vers Mantes La Jolie en passant par La Défense et Nanterre vont-ils pouvoir débuter cette année ? Le doute plane car à quelques mois des premiers coups de pioche le financement de ce projet de 3,5 milliards d’euros n’est toujours pas bouclé. La faute à la maire de Paris qui rechigne à mettre la main à la poche pour sa part au projet ; les autres financeurs sont l’Etat, la SNCF, la région Ile-de-France et les départements des Hauts-de-Seine et des Yvelines.

Dans les colonnes du Parisien, Valérie Pécresse (Les Républicains), la nouvelle présidente de la région Ile-de-France n’a pas caché son inquiétude pour l’avenir du projet : “On est dans un rapport de force avec Anne Hidalgo (PS) pour qu’elle prenne des engagements fermes. Je suis à fond pour Eole et je l’ai dit à la SNCF” confie- t-elle. Un avis que partage dans le quotidien Pierre Serne (EELV), l’ex vice-président de la région qui était en charge sous la précédente mandature des transports dans la région aujourd’hui dans l’opposition. Pierre Bédier (LR), le président des Yvelines prévient pour sa part : “Si elle bloque Eole, je déposerai une motion au syndicat des transports pour demander le doublement du prix du pass Navigo pour les Parisiens afin de pouvoir financer les nouvelles infrastructures” s’agace l’édile, pour qui la maire ne veut pas payer car selon lui “sa ville est sur-dotée dans le domaine des transports tandis que les départements, surtout ceux de grande couronne, sont les parents pauvres”.

Du côté de SNCF Réseau (ex RFF) qui développe le projet, on explique au journal que le dossier “se poursuit” et que les travaux préparatoires pour le creusement du tunnel Paris-La Défense, ainsi que les déviations de réseaux, sont planifiés pour l’été 2016. Les aménagements de trois gares des Yvelines, Villennes, Vernouillet et Verneuil, sont aussi maintenus. Mais les procédures d’appels d’offres pour désigner les entreprises qui réaliseront les travaux les plus importants ne pourront être lancés tant que la direction du projet n’ait obtenu la convention de protocole global signée par Jean-François Carenco, le préfet de région. Actuellement, ce dernier joue le rôle de médiateur pour sortir de l’impasse, précise le Parisien.

Le tracé du prolongement du RER E - SNCF

Le tracé du prolongement du RER E – SNCF