Après un « juillet noir » sur la ligne L, l’association « Plus de trains pour La Défense » interpelle le gouvernement, la région, la SNCF et le STIF

Les représentants de l’association « Plus de trains pour La Défense » qui défend les usagers de la ligne L du Transilien sont très remontés. Après un premier trimestre calamiteux, le deuxième a plutôt mal débuté. Pour l’association, le mois de juillet 2015 a été le pire. Ils ont décidé d’interpeler dans un courrier les représentants de la SNCF, du STIF mais aussi Ségolène Royal et Alain Vidalies.

Des rames Z6400 de la lignes L du Transilien à Paris Saint-Lazare en février 2015 - Defense-92.fr

Le mois de juillet a été éprouvant pour les usagers de la ligne L qualifié de « juillet noir ». Les représentants de l’association « Plus de trains pour La Défense » qui réunit environ 2 000 usagers de la ligne L du Transilien ont exprimé leur ras-le-bol dans un courrier adressé à Ségolène Royal, la ministre de l’écologie et à Alain Vidalies, le secrétaire d’Etat aux transports, mais aussi aux responsables de la SNCF, du STIF et de la région Ile-de-France

Alors que le premier semestre 2015 a été catastrophique avec une succession d’incidents, le second semestre a plutôt mal démarré. L’association d’usagers s’agace d’un mois de juillet lui aussi calamiteux et le qualifie même du « pire mois jamais connu » avec notamment trois journées extrêmement difficiles les 1er, 10 et 15 juillet 2015 suite aux fortes chaleurs.

« La crise empire sur la ligne L, jusqu’où allons-nous devoir tenir ? » s’alarme l’association Plus de Trains qui demande l’arrêt des « effets d’annonce sans explications », la mise en place d’une cellule de crise réunissant les différentes parties et un dispositif permanent d’audit. L’association rappelle que la ligne L transporte chaque jour autant de voyageurs que l’ensemble du réseau TGV français.

L’association des usagers a obtenu une refonte totale de la grille horaire et des dessertes à partir de décembre prochain, mais pour elle, cela ne permettra pas de réduire les problèmes liés aux rails et aiguillages trop âgés qui cassent, les signaux qui bloquent ou encore les rames les plus anciennes de la région.

[gview file= »http://defense-92.fr/wp-content/uploads/2015/08/pdt_courrier_etat_sncf_stif_juillet_noir_2015_-_commpresse.pdf »]