Attentats à Paris : La Défense cible des terroristes ce jeudi 19 novembre, l’Intérieur dément

L'info a été largement relayée par plusieurs médias le mercredi 18 novembre en fin de journée, mais selon Europe 1, le quartier de La Défense n'était pas une cible des terroristes planqués à Saint-Denis.

Une patrouille de gendarmes mobiles aux 4 Temps en février 2015 - Defense-92.fr

La Défense et l’aéroport de Roissy, cibles des terroristes retranchés à Saint-Denis, c’est l’info qui a été relayée par plusieurs médias le mercredi 18 novembre en fin de journée. Selon ces derniers, le quartier d’affaires de La Défense et notamment son centre commercial et son parvis -où doit se tenir le marché de noël, dont l’ouverture a été repoussée au samedi 21 novembre- auraient dû être le théâtre d’attentats ce jeudi 19 novembre par les terroristes appréhendés à Saint-Denis mercredi matin. Mais selon la radio Europe 1, le cabinet du ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, a fermement démenti cette rumeur.

Le 23 février dernier, les Shebabs, la branche d’Al-Qaida en Somalie avaient dans une vidéo lancé un appel à commettre des attentats dans plusieurs centres commerciaux aux Etats-Unis et au Canada mais aussi en France au Forum des Halles et aux 4 Temps.

Face à toutes ces menaces, le centre commercial des 4 Temps et celui du Cnit, tous deux propriété du groupe Unibail-Rodamco, ont mis en place depuis les attentats de Charlie Hebdo en janvier dernier plusieurs mesures de sécurité, dont le contrôle des sacs aux entrées. Par ailleurs plusieurs patrouilles de police, CRS ou Gendarmes mobiles mais aussi de militaires arpentent l’ensemble du quartier pour en assurer la sécurité et rassurer le public. Des patrouilles dont la présence a été largement renforcée depuis les attentats du 13 novembre. Mis à part celle des militaires, ces patrouilles avaient été progressivement arrêtées peu de temps après les attentats de janvier dernier et les menaces des Shebabs.