Paris 2024 : L’Arena 92 sélectionnée pour accueillir la gym, le trampoline et l’haltérophilie

Le comité de candidature de la ville de Paris pour les JO de 2024 a dévoilé ce mercredi 17 février les sites qui accueilleront des épreuves olympiques en cas de victoire du dossier parisien. L'Aréna 92 en fait partie et le quartier d'affaires pourrait recevoir sur son parvis une fan zone

L'arena 92 - Christian de Portzamparc

Ca y est Paris est officiellement ville candidate pour accueillir les Jeux Olympiques d’été de 2024. Le comité parisien a profité de la remise au CIO de son dossier de candidature pour le présenter à la presse ce mercredi 17 février. Si la plupart des sites retenus pour les différentes disciplines olympiques étaient déjà connus, le comité français a enfin rendu publique la liste officielle et définitive.

Parmi les 36 sites choisis par le comité, l’Arena 92 -actuellement en chantier et qui sera livré début 2017- accueillerait les épreuves de gymnastique artistique, rythmique, de trampoline et d’haltérophilie. La capacité de l’équipement pour les épreuves de gym serait de 17 500 places et de 6 000 pour l’haltérophilie. En revanche aucune épreuve ne se déroulerait lors des Jeux Paralympiques.

Un choix qui a réjouit Patrick Devedjian, le président du conseil départemental des Hauts-de-Seine : “Cent ans après les Jeux Olympiques de 1924, le département est mobilisé pour accueillir à nouveau le monde sportif de haut niveau dans des équipements de grande qualité qu’offre notre territoire” a t’il déclaré dans un communiqué. Outre l’Arena 92, le département accueillera les épreuves de hockey sur gazon au stade Yves du Manoir -l’actuelle enceinte de l’équipe de rugby du Racing 92, club qui rejoindra l’Aréna 92, son nouveau domicile à sa livraison- ayant notamment été le site principal des Jeux Olympiques de Paris 1924.

Mais le quartier d’affaires n’hébergerait pas que des épreuves sportives. Avec son immense dalle, La Défense doit faire partie des quatre sites franciliens avec le Champs de Mars, le Parc de la Villette et le Château de Versailles à être appelés à recevoir un “site de célébration” pour les Jeux Olympiques. Ces quatre “fans zones” proposeront des retransmissions des compétitions, des démonstrations sportives, des expériences culinaires, des concerts et des divertissements.

Le comité parisien a maintenant moins de 600 jours pour convaincre les membres du CIO de préférer Paris à Los Angeles, Rome ou Budapest. La ville lauréate sera alors désignée le 13 septembre 2017 à Lima au Perou.

Voici la liste complète des sites pressentis à Paris et en Ile de France :

1. Le Stade de France: athlétisme et cérémonies d’ouverture et de clôture
2. Centre aquatique d’Aubervilliers: natation, natation synchronisée, plongeon
3. Centre de Water-Polo: Bah, le Water-Polo
4. Le Bourget – Pavillon 1: Badminton
5. Le Bourget – Pavillon 2: Volley
6. Stand de tir du Bourget: Le tir
7. Champ-de-Mars: Le beach-volley
8. Tour Eiffel: Nage en eau libre, triathlon
9. Champs-Elysées: le cyclisme sur route
10. Grand Palais: Escrime, Taekwendo
11. Esplanade des Invalides: Tir à l’arc
12. Paris Expo Hall I (Porte de Versailles): Handball
13. Paris Expo Hall 4 (Porte de Versailles): Tennis de table
14. Parc des Princes: Football
15. Stade Jean-Bouin: Rugby à 7
16. Roland-Garros: Tennis
17. Bercy Arena 1: Basket et judo
18. Bercy Arena 2: Basket et lutte
19. Arena 92: Gym artistique et rythmique, Haltérophilie, trampoline
20. Stade Yves du Manoir: Hockey-sur-gazon
21.  Zenith: La boxe
22. Base Nautique de Vaires-sur-Marne: Aviron, Canoë, Kayak
23. Château de Versailles: Tout ce qui touche au cheval et le Pentathlon moderne
24. Velodrome national de Saint-Quentin: cyclisme sur piste et pentathlon moderne
25. Piste de BMX: Le BMX
26. Colline d’Elancourt: le VTT
27. Golf national de Saint-Quentin: le Golf

Et en province :

28. Marina de Marseille : la voile
29 à 36. Les stade de foot: Lille, Nantes, Bordeaux, Saint-Etienne, Lyon, Nice, Toulouse, Marseille

La carte des sites olympiques pour Paris 2024 - DR

La carte des sites olympiques pour Paris 2024 – DR