Ils sont partis à l’ascension de la plus haute tour de France

Pour la sixième édition de Vertigo à la tour First environ plus d'un millier de personnes ont gravi en équipe ou en solo les 954 marches de la plus haute tour de France.

Environ 1 100 personnes ont participé à la sixième édition de Vertigo en 2018 - Defense-92.fr

L’ascension a une nouvelle fois été rude mais c’était pour la bonne cause. Ce jeudi se tenait la sixième édition de Vertigo, la célèbre course dans les étages de la tour First. Dans la tour la plus haute de France qui abrite notamment les sièges français d ‘EY et Euler Hermes, quelques 1 100 participants principalement des salariés d’entreprises ont répondu à l’appel de l’association Play International pour gravir en relais ou en solo les 48 étages du building soit 954 marches.

« C’était dur mais c’était bien et collectif », lâche encore toute essoufflée Charlotte une salariée de FHB qui vient d’engloutir en relais douze des niveaux du building. Des escaliers qu’Antoine, consultant chez EY qui vient lui aussi de participer à Vertigo connait très bien puisqu’il préfère les monter à chacune de ses venues dans la tour : « Je travaille au 22ème étage et je prends tous les jours les escaliers ».

Avec cette course devenue une tradition dans le quartier d’affaires, Play International a pu récolter 142 000 euros. Et se sont en tout 810 000 euros qui ont été collectés depuis la création de la course en 2013. Somme qui servira à l’association pour mener ses programmes « Playdagogie » au Burundi, au Kossovo mais aussi en France. « On développe à la fois des programmes de re-scolarisation et de maintien à l’école au Burundi mais on intervient aussi à Nanterre où l’on propose des dispositifs pédagogiques fondés sur le sport pour permettre aux enfants d’apprendre sur le vivre ensemble, le handicap et la santé» détaille David Blough, le directeur de Play International.