Le département des Hauts-de-Seine offre des ordinateurs reconditionnés à des collégiens

Les Hauts-de-Seine viennent d’offrir 250 ordinateurs reconditionnés aux collégiens scolarisés dans des établissements du département.

Le conseil départemental des Hauts-de-Seine a offert 250 ordinateurs reconditionnés à des collégiens - CD92/Olivier Ravoire

Ils auraient pu finir à la décharge, mais ils auront le droit à une seconde vie. Le département des Hauts-de-Seine vient d’offrir gratuitement à 250 collégiens alto-séquanais des anciens ordinateurs lui appartenant. Ajoutés aux 730 postes informatiques remis depuis 2013, cela porte à 980 le nombre total de collégiens concernés par le dispositif depuis son démarrage, précise le département qui indique vouloir lutter contre la fracture numérique.

Les jeunes bénéficiaires de ce dispositif ont ainsi pu repartir gratuitement avec un ordinateur fourni avec un écran plat de 17 pouces, fonctionnant sous Windows 7 avec la suite Office 2010 (Word, Excel, PowerPoint) ainsi que des logiciels gratuits. De plus, en cas de difficultés, une assistance à distance par la société Ecodair est proposée gratuitement à l’installation.

Des ordinateurs offerts à des collégiens de familles modestes

Pour cette distribution les principaux des collèges ont proposé ces ordinateurs aux familles de collégiens les plus modestes, bénéficiaires de bourses, et intéressés par le don du CD92. Ce matériel a également été offert à certains collégiens porteurs de handicap issus des Unités Localisées pour l’Inclusion Scolaire (ULIS). 108 collèges ont été sollicités : 98 collèges publics et 10 collèges privés sous contrat d’association accueillant des élèves en situation de handicap. Parmi ces 108 collèges, 82 ont répondu à cet appel à candidatures, dont 4 collèges privés.

Cette année six nouveaux collèges ont rejoint le dispositif, portant à 91 % le taux de collèges participant sur les trois années. Ces ordinateurs, qui ne sont plus utilisés par le CD92, ont été reconditionnés par des personnes handicapées psychiques ou des personnes en insertion dans la société Ecodair. “Ce choix citoyen permet de donner une dimension éthique et solidaire du tri sélectif des Déchets d’Equipements Electrique et Electronique (DEEE) en apportant une source de revenus à cet organisme pour un montant de 28 075,50 eurosTTC” explique le département.