A Courbevoie on se mobilise pour le Téléthon avec un massage cardiaque en relais pendant 24 heures

A l'occasion du Téléthon, la Croix Rouge (Courbevoie) et la Protection Civile (Courbevoie, Neuilly et la Garenne-Colombes) ont organisé durant 24 heures un grand relais de massage cardiaque.

Pour le Téléthon, la Croix Rouge (Courbevoie) et la Protection Civile (Courbevoie, Neuilly et la Garenne-Colombes) ont organisé durant 24 heures un grand relais de massage cardiaque - Defense-92.fr

Comme partout en France la mobilisation pour la 31ème édition du Téléthon aura mobilisé des dizaines de milliers de Français. Absente depuis plusieurs années la grande messe annuelle solidaire était de retour cette année, au pied des tours du quartier d’affaires, dans le Faubourg de l’Arche à Courbevoie.

Et pour la mobilisation c’est la Croix Rouge (Courbevoie) et la Protection Civile (Courbevoie, Neuilly et la Garenne-Colombes) qui ont répondu à l’appel avec leur défi : un massage cardiaque en relais pendant 24 heures. Débuté vendredi à 18 heures, quelques 200 passants se sont prêtés à ce jeu sur un mannequin pour reproduire le geste indispensable à connaitre qui peut sauver des vies. Même si durant la nuit, peu de volontaires étaient debout pour réaliser le défi, la centaine de bénévoles (dont une quinzaine de la Croix Rouge) n’ont eux pas baissé les bras. Avec deux pulsations par seconde en moyenne, rythmées par un bip, ce sont ainsi 173 000 mouvements de bras qui ont été appliqués par les bénévoles des deux organisations et des volontaires.

« En France on a un système de secours bien organisé ; en revanche au niveau prévention on est pas bons, explique Nicolas Lethellier, président de la Protection Civile pour l’antenne de Courbevoie, Neuilly et la Garenne-Colombes. On pourrait sensibiliser la population aux gestes de premier secours dès le plus jeune âge ». Car en plus de ce défi solidaire, où chacun était invité à verser un don dans une tirelire, c’était surtout l’occasion pour la Croix Rouge et la Protection Civile de former spontanément les passants au massage cardiaque.

« Apprendre les rudiments du massage cardiaque c’est intéressant, confie Pascale une habitante du quartier encore un peu essoufflée après son défi. Ca fait mal aux épaules et aux bras ». Car il faut le dire, le geste, simple est plutôt physique, mais il est indispensable à connaitre pour sauver la vie d’une victime d’un arrêt cardiaque.