Une quinzaine de salariés du groupe Louvre Hôtel proteste devant le siège de leur entreprise

Ce mardi une quinzaine de salariés du groupe Louvre Hôtel Group ont protesté devant le siège de leur entreprise afin de s’opposer contre la signature d’un nouvel accord sur la modulation des heures de travail.

Une quinzaine de manifestants du groupe Louvres Hotel Group se sont réunis devant le siège de l'entreprise ce mardi - Defense-92.fr

Ce mardi une quinzaine de salariés de Louvre Hôtel Group qui détient notamment les chaines hôtelières Première Classe, Campanile et Kyriad se sont réunis pour protester contre la signature ce même jour d’un nouvel accord d’entreprises devant le siège de l’entreprise dans le quartier Valmy, place de l’Ellipse. Les deux syndicats CGT et FO à l’origine de cette fronde entendaient dénoncer la mise en place d’une annualisation pour les temps partiels au sein du groupe variant de 16 à 32 heures par semaine avec une moyenne de 24 heures. Accord qui a cependant été signé par les autres organisations syndicales (CGC, CFDT et Unsa).

« On est là pour marquer le coup », confie Ali Kahlonche (FO) pour qui cet accord va « augmenter la précarité des temps partiels » qui seront « à la disposition » l’entreprise.